X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
pages   « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | »
Ça n’arrive qu’à Paléo #6 : l’enfant ivre à 2h du mat’
Chaque jour, L’auditoire décrypte un phénomène étrange qui semble ne survenir que sur la plaine de l’Asse lors de la dernière semaine de juillet, depuis 1976.

Déterminer le degré d’ébriété d’un enfant est une tâche relativement ardue. Déjà parce que l’enfant est censé être un individu intrinsèquement sobre, ce qui présuppose la présence d’un parent irresponsable à proximité de l’enfant ivre, ou l’absence totale de parent et/ou de tuteur légal, ou la fugue dudit enfant, enfin disons que ça complique les choses.

Ensuite, parce que le comportement d’un enfant sobre se...  Lire la suite »
Ça n’arrive qu’à Paléo #5 : danser sous la pluie avec Stanislas Wawrinka et Bastian Baker
Chaque jour, L’auditoire décrypte un phénomène étrange qui semble ne survenir que sur la plaine de l’Asse lors de la dernière semaine de juillet, depuis 1976.

Et voilà, après le politiquement incorrect, il fallait faire la putasserie élitiste qui se la pète. Mais bon, c’était pour répondre à Vincent Veillon qui, au moment des adieux de « 120’’ présente Paléo » vendredi soir, s’est fendu d’un perfide « pour ceux qui ont des accès on se retrouve derrière dans quelques minutes ! Et puis les autres, ben… bonne soirée ! »

Et comme nous, ben on a les accès, on l’a retrouvé derrière – non, aucun jeu de mots sale ne se planque dans cette phrase. Mais...  Lire la suite »
Violons sobres et folie barbare
Etiqueté sous « folk mondiale aux accents mongols », Violons Barbares intrigue. Vendredi, 22h45, Village du Monde, chapiteau du Dôme, prochain arrêt : nulle part et partout à la fois.


Oubliez la pluie qui bat à l’extérieur du chapiteau, on part en voyage. Il y a d’abord le chanteur – Dandarvaanchig Enkhjargal – d’origine mongole, qui entre sur scène armé de son morin khoor ; un violon à deux cordes dont le manche se termine par une tête de cheval sculptée. Vient ensuite le violoniste – Dimitar Gougov – Bulgare avec ses quatorze cordes. Enfin, le batteur et percussionniste – Fabien Guyot – français clôt ce trio hétéroclite. Ensemble ils composent une musique comme un chant mystérieux...  Lire la suite »
Abécédaire d'un symbole hollywoodien sur la plaine de l'Asse
Elles se situent à l'entrée du festival nyonnais, et ont fini par s'imposer comme «véritable icône» de Paleo: cinq lettres et une date lumineuse qui font fureur chez les festivaliers.

Il s'impose de lui-même, au premier tour de tête après l'entrée du plus grand open air de Suisse. Un tour à droite, pour être précis. Et le festivalier se retrouve au pied des immenses lettres lumineuses «PALEO 15» solidement implantées au milieu du talus de la ligne ferroviaire. Bien placé, photogénique sans filtre instagram, c'est l'endroit rêvé pour la photo qui fera date. Au sens propre d'ailleurs. Puisque la date change évidemment chaque année. Pratique pour les festivaliers qui ont une mémoire chronologique limitée. Il n'en fallait pas plus pour en...  Lire la suite »
Ça n’arrive qu’à Paléo #4 : le PBD qui distribue des capotes à l’entrée
Chaque jour, L’auditoire décrypte un phénomène étrange qui semble ne survenir que sur la plaine de l’Asse lors de la dernière semaine de juillet, depuis 1976.

Bon, pour le coup, ce n’est probablement pas le cas depuis 1976, puisque le PBD n’existait pas encore et que c’était pas le trend de distribuer des capotes dans ces années-là (ô douce époque VIH-free). Mais qu’importe, si j’avais une quelconque suite dans les idées je n’en serai pas à mon quatrième épisode lors du cinquième jour de Paléo.

Il y a, donc, un monsieur moustachu un peu fat (prononcer à la française, donc pas forcément gros mais plutôt « vaniteux, qui est content de lui-même et qui le...  Lire la suite »
Interview | La Comédie musicale improvisée
Ils sont un peu tarés, ils jouent tous les soirs à la Ruche pendant le Paléo et régulièrement dans quelques troquets lausannois bien connus de la rédaction le reste de l’année. « Ils », c’est les types de la Comédie musicale improvisée qui, comme son nom l’indique, est une troupe qui entreprend d’improviser des comédies musicales. A partir de presque rien : une indication du public (par exemple : « Xylophone ») – et, promis, ils ont beaucoup plus d’imagination sur scène que lorsqu’il s’agit de choisir un nom.

L’auditoire a rencontré Renaud et Quentin en un début d’après-midi tout aussi caniculaire que le reste des débuts d’après-midi de la semaine, et avec une – très – courte nuit à son actif. Vous excuserez donc la plate banalité des questions. Heureusement que les interviewés ont fait preuve de plus de créativité pour nous...  Lire la suite »
pages   « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | »

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.