X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
pages    | 1 | 2 | 3 | »
Avant l’œuvre
Qui ne s’est jamais demandé comment l’artiste préparait sa toile ? Qui n’a jamais voulu connaître l’intimité des artistes et de leurs œuvres ? C’est suite à ce type de questions que les Beaux-Arts de Lausanne ont décidé de présenter, jusqu’au 23 avril, des études et des esquisses d’artistes de leur collection. L’artiste à l’œuvre retrace le parcours du simple trait jusqu'au tableau exposé dans les musées.

Le dur labeur de l’art suisse durant les années 1780 à 1950 est présenté dans trois salles, chacune menant vers une étape nouvelle de la création. La première, Portefeuille, présente des dessins qui n’auraient jamais dû voir le jour, comme la recherche graphique pour une publicité d’un bas à varice de Gustave Buchet qui ne sera finalement jamais publiée....  Lire la suite »
Les Alpes lausannoises
Cet hiver, la neige s’est faite rare dans les montagnes suisses : nombreux sont ceux qui sont montés au chalet pour admirer des cimes déneigées. Pourtant les flocons se sont déposés durant quelques mois dans un lieu insolite : le Musée de l’Elysée. Pour les amoureux des hauts sommets, l’exposition Sans limites présente plus de 300 photographies de montagne, de toutes époques, dont le trois quarts fait partie de la collection du musée.

Il faut dire que l'exposition est la première de ce genre photographique. Ce qui a poussé les curateurs à cette innovation, c’est avant tout le lien entre photographies et mœurs d’une époque. En effet, jusqu’au 19e siècle, la montagne était le “territoire de Dieu”, une sorte de lieu sombre, dangereux et donc peu fréquenté. Ce sont les romantiques qui vont repenser l’image des cimes : elles sont pour eux un lieu du sublime, une...  Lire la suite »
L'art vaudois à l'honneur
Le pays de Ramuz a enrichi le monde de l'art de quelques peintres. René Auberjonois, Félix Vallotton, François Bocion, Marius Borgeaud ou encore Rodolphe Bosshard sont ceux qui nous viennent immédiatement à l'esprit. Ils ont tous posé leur chique depuis longtemps, mais leur oeuvre est immuable. La Galerie du Marché à Lausanne expose certaines peintures de ces artistes de chez nous jusqu'au 26 mars 2016. C'est un évènement grandiose qui mérite le détour.

C'est ici, à la croisée des Escaliers du Marché qui mènent à la Cathédrale Notre-Dame et de la rue de la Mercerie, que Jean-David Mermod, marchand de tableaux, s'est installé il y a vingt ans, exactement vis-à-vis du Café du Grütli, pour ouvrir une galerie d'art. Ce sont les Hommes qui viennent à lui. Là accourent des étudiants en histoire de l'art, des conservateurs, des commissaires d'expositions, des peintres en panne d'inspiration, des...  Lire la suite »
De Blutch à Mickey
Pour la onzième fois, le Festival BD-FIL investit Lausanne. Le temps d’un week-end, sur la place de la Riponne, on peut donc croiser, en vrac et de manière non exhaustive : des auteurs, des bénévoles, les mecs qui traînent en tout temps sur la place, des gens qui s’en foutent de la BD, des collectionneurs, des parents replongeant dans leur enfance tandis que leurs enfants râlent.

Tout autour de la place de la Riponne expositions et activités se déploient. Invité d’honneur de cette édition, Blutch est à découvrir à l’espace Romandie avec la rétrospective Vue sur le lac et dans le foyer du Théâtre de Vidy avec la frise « La Suite de Vidy ». Vous l’aurez compris avec ...  Lire la suite »
De l’or blanc à Milan
« Hé ! Il paraît qu’au pavillon suisse y a d’la bouffe gratos ! » C’est la rumeur qui court dans les allées – interminables et ensoleillées – de l’Expo universelle de Milan. Du café, de l’eau, des pommes et du sel : ce sont en effet les denrées distribuées par les quatre tours de notre pavillon national. Petite balade sur la route du dernier.



Le fait que Syngenta et Nestlé soient les dignes ambassadeurs de la Suisse face au monde, qui plus est dans une expo axée sur l’alimentation, a provoqué quelques grincements de dents lors du dévoilement du projet. Jusqu’à éjecter la première et réduire quelque peu le rôle de la seconde, qui perd l’une des quatre tours – celle de...  Lire la suite »
Entre danse, performances, musique et arts visuels: Urbainisons-nous!
À sa dix-huitième édition, le festival multidisciplinaire les Urbaines revient agiter la scène artistique lausannoise avec une énergie, une fraîcheur et une gratuité renouvelées pendant le weekend du 5, 6 et 7 décembre. L’auditoire a rencontré son directeur, Patrick de Rham, pour discuter de l’événement en perspective.

«Curieux», «ouvert» et «contemporain» sont les adjectifs que Patrick de Rham, directeur, a choisi pour qualifier son festival. Si les deux premiers sont pratiquement synonymes, c’est parce que l’état d’esprit qu’ils désignent est une composante essentielle des Urbaines, tant chez les organisateurs que chez le public. En effet, il s’agit d’offrir aux artistes un espace pour des projets hybrides et expérimentaux, qui ne veulent appartenir à aucune catégorie définie et se détachent des canons communément encensés ; ils sont donc...  Lire la suite »
pages    | 1 | 2 | 3 | »

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.