X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
pages   « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | »
Suisse Impro 2015
Trois soirées de spectacles improvisés et internationaux, voilà ce que vous réserve l'Association Vaudoise des Ligues d'Improvisation dès demain, jeudi 16 avril, à la salle du Cazard à Lausanne.

Improvisé, c'est-à-dire ? Au programme chaque soir, un match d'improvisation à 19h, concept importé du Québec opposant deux équipes de comédiens, et un concept expérimental, format inventé pour l'occasion par l'équipe qui le présente, et donc différent d'une fois à l'autre – mais ça, c'est le propre de l'improvisation théâtrale.

International, c'est-à-dire ? La Suisse romande est bien lotie côté improvisation, avec une grande diversité d'équipes, de joueurs et d'occasions de spectacles, en grande partie grâce au travail effectué par l'AVLI qui...  Lire la suite »
« Que tous les traîtres à la patrie périssent avec ma fille. »
Dans la lignée de La Traviata, sa dernière production, l’Opéra de Lausanne a donné un opéra peu connu (face aux autres) de Rossini, Tancredi, inspiré de la tragédie Tancrède de Molière. Ottavio Dantone dirigeait l’Orchestre de Chambre de Lausanne dans une mise en scène d’Emilio Sagi. Ce melodramma eroico en deux actes a été créé en 1813 à la Fenice de Venise ; deux versions existent, variant uniquement pour la scène finale: celle où le gentil meurt dramatiquement dans les bras de sa douce après avoir tué le méchant et celle où le méchant meurt après s’être repenti et où le gentil vit avec sa douce. Vous l’aurez compris, on fait dans le plus kitsch du kitsch au niveau de...  Lire la suite »
Retour à ses racines
En collaboration avec l’Arsenic, Alexandre Doublet et Marie-Aude Guignard ont monté avec une classe de l’établissement scolaire Isabelle-de-Montolieu à Lausanne un projet de médiation autour de l’Andromaque de Racine : I am Racine.

Prendre conscience de ce que l’on peut produire.
Il s’agissait tout d’abord, selon Marie-Aude Guignard, d’impliquer les jeunes en tant qu’acteurs d’un projet et non comme simples spectateurs tout en leur offrant «une expérience professionnelle dans un cadre professionnel», celui de l’Arsenic. Pour les onze participants, l’objectif n’était pas de monter une pièce racinienne, mais plutôt de «traduire...  Lire la suite »
«Ah, souris au désir de la dévoyée, ah, pardonne-lui, accueille-la, mon Dieu!»
C’est l’une des productions les plus attendues de la saison de l’Opéra de Lausanne. La traviata, de Giuseppe Verdi, est donnée cinq fois à l’Avenue du Théâtre entre le 6 et le 15 février de cette année. Production initiale de l’Opéra de Monte-Carlo en coproduction avec l’Opéra-Théâtre de Saint-Étienne, c’est l’occasion pour Olga Peretyatko de briller à nouveau sur les planches lausannoises. Corrado Rovaris dirige l’Orchestre de Chambre de Lausanne, alors que la mise en scène est signée Jean-Louis Grinda.

Créé à la Fenice de Venise le 3 mars 1853, La Traviata est inspirée d’une adaptation théâtrale du roman La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas fils, lequel roman est lui-même inspiré de la vie de son auteur. Verdi sentait par ailleurs de éléments de sa propre vie faire écho à l’œuvre de Dumas. Succès...  Lire la suite »
« Allons, il faut nous y résoudre. Nous serons très riches. Mais malgré ça, nous serons très heureux. »
L’Opéra de Lausanne a donné en ce mois de décembre, pour la traditionnelle opérette de fin d’année, La veuve joyeuse, de Franz Lehár. Le livret français est une traduction de l’allemand, l’œuvre originale étant Die lustige Witwe, donnée pour la première fois à Vienne en 1905. La première de la version française date, elle, de 1909. La production est une reprise de 2006, dans une mise en scène de Jérôme Savary, décédé depuis. Seul le casting a changé (et pas entièrement, nous le verrons); Cyril Diederich est donc toujours à la baguette.

Pour tenter de résumer le livret: à Paris, l’ambassade de Marsovie, petit pays est-européen dirigé par son bien aimé président à ...  Lire la suite »
Venez jeter un coup d’œil dans le hublot
C’était il y a quelques jours. Nous avions rendez-vous Avenue de France 9 à Lausanne, à côté de la place Chauderon. A cet endroit se trouvent les quartiers du cinéma Oblò. Ce soir-là, comme toutes les deux semaines, le comité en charge du lieu se réunissait pour discuter des événements futurs. L’occasion pour nous de les rejoindre et de découvrir ce petit cinéma indépendant et les personnes qui le font vivre.

Créé en 2003, l’Oblò est né « de la volonté de proposer un espace pouvant accueillir une culture indépendante et alternative », nous expliquent les membres du comité. La programmation est ainsi composée de films sortant des circuits commerciaux habituels (productions à petit budget, documentaires, courts métrages, films...  Lire la suite »
pages   « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | »

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.