X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Tous les articles concernant: spectacles
pages   « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | »
Entre danse, performances, musique et arts visuels: Urbainisons-nous!
À sa dix-huitième édition, le festival multidisciplinaire les Urbaines revient agiter la scène artistique lausannoise avec une énergie, une fraîcheur et une gratuité renouvelées pendant le weekend du 5, 6 et 7 décembre. L’auditoire a rencontré son directeur, Patrick de Rham, pour discuter de l’événement en perspective.

«Curieux», «ouvert» et «contemporain» sont les adjectifs que Patrick de Rham, directeur, a choisi pour qualifier son festival. Si les deux premiers sont pratiquement synonymes, c’est parce que l’état d’esprit qu’ils désignent est une composante essentielle des Urbaines, tant chez les organisateurs que chez le public. En effet, il s’agit d’offrir aux artistes un espace pour des projets hybrides et expérimentaux, qui ne veulent appartenir à aucune catégorie définie et se détachent des canons communément encensés ; ils sont donc...  Lire la suite »
Jan Karski, ou le devoir d’écoute
En 1942, Jan Karski, jeune messager de la Résistance polonaise, traverse l’Europe pour raconter de vive voix ce qu’il a vu et révéler aux gouvernements alliés la réalité de la situation en Pologne. En 1985, Claude Lanzmann réalise Shoah, un documentaire sur l’extermination des juifs par les nazis, et parvient à cette occasion à sortir Karski du silence dans lequel il s’est plongé après la Libération. En 2009, Yannick Haenel, troublé par cette histoire, publie un roman construit en trois temps qui croise la parole filmée de Karski dans Shoah, l'autobiographie de Karski, publiée en 1944, et une partie fictive où l'auteur français se met dans la peau du résistant. En 2011, Arthur Nauzyciel s’empare du tout pour créer Jan Karski (mon nom est une fiction) au Festival d’Avignon. Un spectacle repris à Vidy du 13 au 22 novembre....  Lire la suite »
Casser les codes
Jeroen Verbruggen, jeune chorégraphe belge, propose depuis jeudi 13 novembre et jusqu’au 21, une adaptation de Casse-Noisette inédite, avec le Ballet du Grand Théâtre de Genève. Ovni dans la multitude de relectures déjà existantes, son Casse-Noisette emporte le public pour un voyage dans un monde baroque, et témoigne du potentiel de ce chorégraphe prometteur.

On en a vu des versions de Casse-Noisette. Best-seller des ballets, tradition familiale de Noël dans certains pays, Casse-Noisette a le plus souvent cette image de divertissement de Noël, magique, à la mise en scène un peu kitsch, que l’on regarde toutefois avec plaisir, balletomane ou non. La plupart des compagnies proposent généralement des adaptations très proches de celle de Marius Petipa. Parmi celles-ci, la version de Rudolf Noureev que danse notamment le Ballet de...  Lire la suite »
Une nouvelle production de Casse-Noisette par le Ballet du Grand Théâtre de Genève
C’est (presque) bientôt Noël, et en ces temps qui se refroidissent, le Ballet du Grand Théâtre de Genève accueille une toute nouvelle version de ce mythique ballet.

Créé au XIXème siècle sur l’argument d’un conte d’Hoffman et une musique de Tchaïkovski, Casse-Noisette est l’œuvre de Marius Petipa. Le chorégraphe hollandais Jeroen Verbruggen, ancien médaillé du Prix de Lausanne, danseur à la carrière internationale, signe cette nouvelle production, la première de sa carrière de chorégraphe à temps plein. Agrémentée des costumes et d’une scénographie de l’atelier parisien ON AURA TOUT VU, c’est...  Lire la suite »
Encore un apéro intello à l'Arsenic !
Depuis la saison 13-14, l’Arsenic propose ponctuellement des rendez-vous le samedi après-midi autour des thématiques de certains spectacles. Cette fois-ci c’est à la notion de catastrophe qu'ils s'intéressent, en relation avec le dernier spectacle de Fabrice Gorgerat et de la compagnie des Jours Tranquilles : Manger seul. Les apéros intellos se veulent des moments informels, dans le foyer de l’Arsenic, autour d’un verre, pour entendre les artistes et des experts de domaines scientifiques échanger autour d’une thématique donnée et pour donner l’occasion au public présent d’entamer le dialogue avec eux.

Rendez-vous donc le 15 novembre dès 16h dans le foyer de l'Arsenic, pour écouter Fabrice Gorgerat, metteur en scène,...  Lire la suite »
Le Professeur Rollin aura toujours quelque chose à dire
Dimanche soir, François Rollin jouait pour la dernière fois son nouveau spectacle au Théâtre de la Grenette à Vevey. Après l’avoir rencontré samedi, nous assistions à cette ultime représentation du Professeur Rollin se rebiffe. L’occasion de revenir plus en détail sur la carrière d’un artiste pour qui le rire est une affaire sérieuse, et le sérieux une chose dont il faut rire.

« Le Professeur Rollin a toujours quelque chose à dire », nous disait-on dans Palace. Effectivement, tout au long de ses six épisodes, la série déjantée de Jean-Michel Ribes sera régulièrement ponctuée par ...  Lire la suite »
pages   « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | »

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.