X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Tous les articles concernant: spectacles
pages   « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | »
Foucault 71
Par le collectif F71, un spectacle présenté hier, aujourd'hui et demain à la Grange de Dorigny.

Elles sont cinq femmes en jupe pour nous parler de Michel Foucault, pour rejouer des entretiens, des conférences de presse, des émissions radiophoniques, et nous distribuer des tracts, comme si nous y étions.
La pièce commence et une porte-parole du GIP, le Groupe d'information sur les prisons, présente leurs intentions : recueillir un maximum d'informations sur la vie en prison, comprendre qui y va et pourquoi, en interrogeant les personnes ayant une histoire avec la carcération. Mais ces comédiennes n'ont bien sûr pas formé le GIP, un mouvement commencé en 1971. Septante-et-un. Le spectacle est une rétrospective de l'année 71 en France, une sorte de replay, une pièce historique contée au présent et constituée d'éléments authentiques datés d'une quarantaine d'années – commentaires sur les...  Lire la suite »
Sur la bonne vague
Seule la mer, un spectacle présenté à Vidy en cette fin du mois de mars mis en scène par Denis Maillefer selon un roman d'Amos Oz. Sans aucun doute un moment clé de la saison théâtrale dans la région.

La pièce est une coproduction non pas entre deux théâtres mais entre cinq – Théâtre en Flammes, théâtre Les Halles à Sierre, théâtre Vidy-Lausanne, théâtre Forum Meyrin, théâtre Benno Besson. On comprend à la fin de la représentation pourquoi il a fallu tant de soutien. La mise en scène, très travaillée, mérite qu'on la décrive.
Le décor est très innovant : la scène où opèrent les personnages, surélevée, se découpe en creux dans une grande façade de planches peintes. Des panneaux coulissants permettent de segmenter l'espace, de cacher partiellement les...  Lire la suite »
Ecoutons son histoire
Le chapiteau du théâtre de Vidy hébergeait la semaine dernière un monologue débordant d'humour et d'authenticité, écrit et interprété par la comédienne Isabelle Fruchart, selon une mise en scène de Zabou Breitman.

Journal de ma nouvelle oreille conte l'histoire vraie de la surdité d'Isabelle Fruchart, qui a soudainement perdu 70% de son audition lorsqu'elle avait 14 ans. Le diagnostic n'a été prononcé que douze ans plus tard, et Isabelle a encore attendu ses 37 ans pour se faire appareiller – parce que c'était trop cher, trop risqué, et parce que la surdité est un concept trop difficile à reconnaître à soi-même. La comédienne explique, raconte les mois ayant suivi la pose de ses "nouvelles oreilles", l'adaptation du cerveau en quatre paliers, la redécouverte des sons, l'émerveillement, la...  Lire la suite »
Guerre et paix: la vision de Fomenko
Guerre et Paix, roman-somme de Léon Tolstoï, aura hanté une bonne partie de la vie de Piotr Fomenko, célèbre metteur en scène russe hors du commun. Le résultat : une pièce-fleuve à l’image du roman, une expérience époustouflante de près de quatre heures présentée pour la première fois en France le 17 septembre 2001 et actuellement visible au Théâtre de Carouge.

D’emblée, le ton est donné : la pièce s’ouvre dans le noir, et la musique résonne seule pendant un court instant, rappelant une ouverture d’opéra. Puis le décor s’éclaire : quelques chaises, une échelle, et une carte gigantesque de l’Europe. Celle-ci constituera l’unique rideau de scène pour les quatre prochaines heures. Derrière se cachent d’autres...  Lire la suite »
3…2…1… IMPRO !
Les soirées du PIP, l’atelier d’improvisation théâtrale de l’EPFL, méritent d'être plus connues de par nos contrées. Soyez rassurés, chers collègues de l’Unil, à cette occasion tout le monde range équerres et calculettes ! Aucune crainte à avoir de nos voisins transcampus. Au contraire, des thèmes abracadabrants, des contraintes de jeu plus folles les unes que les autres, des répliques à se tordre de rire, autrement dit un cocktail parfait pour se sortir feu Erasmus+ de la tête est garanti !

La soirée swag (Schweizerische wunderbar allwäg Grümpel) du PIP 2014 s’est déroulée ce week-end chez nos voisins EPFLiens. Pour la modique somme de CHF 10.- (sur présentation d’une carte d’étudiant) plus d’une heure et demie de spectacle vous est offerte. Et pas n’importe...  Lire la suite »
Le cheval comme bête humaine


La compagnie Shanju était ce week-end à Ecublens pour nous faire découvrir sa dernière création. Entre panache et lyrisme.

Place du Pontet à Ecublens : des stands, des gradins, une piste. Ici, des acrobates s’échauffent, des jongleurs répètent inlassablement les mêmes gestes. Là, des chevaux piaffent d’impatience. On se serre dans les tribunes. Pas la moindre place de trop, le public a répondu présent. Placardée aux quatre coins de l’enceinte, une citation de Pierre Dac retient l’attention : « Si vous avez perdu au tiercé, vengez-vous. Mangez du cheval. » Du sarcasme. On rit. Au crépuscule, la magie de Shanju...  Lire la suite »
pages   « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | »

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.