X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Tous les articles concernant: programme commun
pages    | 1 | 2 | »
Retour vers le futur
L’actuelle démocratie est bruyante et oppressante. Afin d’en interroger les fondements et, surtout, les dérives possibles (la religion, pour n’en citer qu’une), Romeo Castellucci met en scène l’histoire de ce système en prenant pour exemple l’Amérique des puritains.

Après Tocqueville qui, en 1835 et en 1840, publia son essai intitulé De la démocratie en Amérique, vaste réflexion autour du système démocratique et de ses dérives, c’est au tour de Castellucci de réfléchir à ce sujet. En trois tableaux habilement structurés, le metteur en scène propose une remontée haletante dans le temps, de la culture à la nature : la première séquence se place dans le cadre de la démocratie actuelle, matérialisée par une troupe de femmes habillées en militaires, portant chacune un drapeau orné d’une lettre. Sur une musique rythmée, ésotérique, les...  Lire la suite »
Esquisse de vie, esquisse de voix – Se Sentir Vivant, à l’Arsenic
L’idée était prometteuse. Parler du langage, de ce qui parle en nous et le dire avec le corps. Au travers de la voix se sentir vivant. Se sentir vivant, mais comment ? Comment sait-on qu’on est vivant ?

Si la proposition de Yasmine Hugonnet était intéressante, la réalisation l’est bien moins, dans ce qu’elle manque de vie justement. Dès le début le public est oublié ; la performance est restée performance sans décoller, sans en dire plus. La répétition du mouvement dans son minimalisme peut très bien fonctionner et captiver, mais commencer sans un son, dans une lumière forte qui ne varie jamais, sur une scène d’une extrême simplicité, un grand carré blanc et un livre posé négligemment, c’est risqué. Ca aurait pu fonctionner, mais il aurait fallu que le corps ou la parole occupe l’espace d’une façon ou d’une autre. Il n’y a eu que de très petits...  Lire la suite »
Aux armes, Lausanniens !
« Libre circulation ». « Parcours vital ». « Trafic d’influence ». Derrière ces injonctions aux allures militaires se dissimule la troisième édition du Programme Commun qui aura lieu cette année du 23 mars au 2 avril. Etat des lieux.



Cela fait bientôt trois ans que le théâtre de Vidy, l’Arsenic, le Théâtre de Sévelin 36, l’école de la Manufacture et l’ECAL collaborent chaque année pour mettre sur pied le Programme Commun, festival d’une dizaine de jours consacré aux arts de la scène. Pour cette troisième édition, ils s’allient joyeusement à la Cinémathèque suisse. Dans l’objectif d’offrir une « manifestation d’ambition internationale », tous accueilleront dans leur programmation de grands artistes européens – tels Romeo...  Lire la suite »
Entre étiquettes et liberté : débat sur les notions de performance et de danse contemporaine
En ce dernier week-end de Programme Commun, le Labo de l’Arsenic a lancé la discussion autour de la définition de deux disciplines fondamentales de l’art d’aujourd’hui : la danse contemporaine et la performance.

Notions d’autant plus difficile à circonscrire qu’elles ne cessent de se recouper l’une l’autre et de se confondre avec d’autres arts encore, tels que le théâtre, la peinture ou l’installation.



Divers intervenants ont donc pris place à cette double table ronde, co-organisée par l’Arsenic et par L’auditoire : Sandrine Kuster, directrice de l’Arsenic, Nicole Seiler et Marie-Caroline Hominal, danseuses et chorégraphes, Marie-Eve Knoerle de l’association What about performance art...  Lire la suite »
Programme Commun : l’heure du bilan
La première édition de Programme Commun, manifestation initiée par les théâtres de Vidy et de l'Arsenic, s’est achevée hier. L'événement, rassemblant 16 spectacles et 6 structures sur 11 jours de représentations, a notamment inspiré à L'auditoire son dernier dossier, consacré aux arts scéniques.

Et à l'heure du bilan, force est de constater que le concept s'est révélé concluant : un taux de fréquentation global de 84%, 140 programmateurs, directeurs de théâtres ou de festivals - dont 80% d'étrangers - sur...  Lire la suite »
Il fuyait le monde…
Ramuz, Berthollet.

A l’occasion de Programme Commun, Mathieu Bertholet présente Berthollet, son nouveau spectacle autour de la nouvelle éponyme de Ramuz, en une interprétation poético-physique dans le cadre boisé et champêtre de la Grange de Dorigny.

Tout part d’un boucher, Berthollet, qui, ayant perdu sa femme, se jette de désespoir dans la Sarine. Repêché par les villageois, il perd le goût des jours, jusqu’au moment où un pasteur lui fait jurer de rester en vie… Ce texte de Ramuz, ancré dans la terre et les rites ancestraux, écrit avec générosité et raconté avec oralité, selon les mots de Mathieu Bertholet, renferme en lui autant la mort que la libération, autant l’importance des promesses que la morale religieuse, autant le suicide que l’amour.

A la vie effilée, emprisonnée de cet homme dont il est l’homonyme, Mathieu Bertholet redonne...  Lire la suite »
pages    | 1 | 2 | »

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.