X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Tous les articles concernant: nourriture
pages   « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | »
Tapis rouge nous vend du rêve
Plus d’une année après sa sortie dans les salles romandes, le film Tapis Rouge, co-réalisé par les Genevois Frédéric Baillif et Kantarama Gahigiri, a fait à nouveau parler de lui à l’occasion de la projection spéciale qui lui était consacrée jeudi soir 28 avril au Cinétoile Malley Lumière. Proposée par le Groupe Coordination Jeunesse de l’Ouest Lausannois, à l’initiative des travailleurs sociaux de proximité, la projection s’est suivie d’une discussion avec l’équipe du film, timide mais fière, qui a accepté de revenir sur les secrets du tournage.

Pour ceux qui ont manqué la sortie de Tapis Rouge en mai 2015, le film raconte l’histoire d’une bande de jeunes du quartier lausannois des Boveresses qui ont imaginé...  Lire la suite »
A la découverte du petit barbare!
Un être tourmenté. Voilà ce qu’est le petit barbare. Invité dans les rêves de ce personnage atypique aux traits citadins, le public se retrouve, à l’image du personnage, quelque peu perdu dans une société de contraintes.

C’est la pénombre. Pas un bruit. Les secondes passent, toujours rien. Mais que se passe-t-il? La pièce n’a pas encore débuté mais la tension se fait déjà sentir. C’est alors qu’une actrice apparaît dans un halo de lumière, debout et immobile, tournée vers l’autre partie de la salle plongée dans l’ombre. Elle ne dit rien, mais elle est là. Seule sa présence a de l’importance pour le moment. Soudainement, une voix surgit de l’obscurité. Celle d’un homme tourmenté, qui s’adresse au public par une complainte récurrente.

Par ses lamentations, sa voix lancinante critique l'image d'une société organisée autour de...  Lire la suite »
Fécule is opened !
Ce 25 avril, le festival Fécule a débuté avec joie, bonne humeur et nourriture gratuite. C'est Sorry, we are closed qui a ouvert le bal, seconde pièce d’Elizabeth Leemann en anglais, interprétée par la Black Sheep Theatre Company

Sorry we are closed, en anglais, surtitré en français (très pratique, malgré les décalages avec la scène), se compose de trois pièces présentant trois mondes en faillite. Dans la première, Buttercup, un couple de fermiers se voit contraint de vendre son dernier poulain à naître pour payer les factures. Or, par malheur ou bonheur, le petit poulain, Buttercup, naît affublé d’une corne ou, pour parler en langage vétérinaire, d’une protubérance biologique accidentelle. Doit-on encore le vendre ? Malgré quelques passages manquant de rythme et une fin un peu abrupte, les personnages, colorés et loufoques, tel le journaliste ami des licornes et ...  Lire la suite »
Fécule 2016 - Sorry we're closed


Du 25 avril au 12 mai a lieu à la Grange de Dorigny le Fécule, le festival des cultures universitaires, qui s'étend cette année sur presque trois semaines. L'affiche est variée ; avec essentiellement des artistes amateurs, le festival accueille également des projets universitaires. L'auditoire s'est rendu à l'ouverture du Fécule pour la pièce Sorry, we're closed.

La troupe des Black Sheep s'était déjà produite l'année passée au Fécule avec The Forest of Athens ; cette année elle revient avec Sorry we're closed, pièce composée de trois sketches autour du thème de la faillite. Le premier fragment, intitulé Buttercup, parle d'un couple de paysans au bord de la ruine, qui voit leur cheval accoucher d'une licorne… Le deuxième...  Lire la suite »
Haro sur les sciences humaines et sociales: Critique de la Faculté
Les lecteurs du numéro 232 de L'auditoire ont eu le bonheur d'y découvrir un article intitulé «Haro sur les sciences humaines et sociales», qui se penchait sur la polémique déclenchée l'an passé par deux UDC bernois. Ces fâcheux avaient en effet déclaré que lesdites filières formaient bien trop de sociologues, psychologues ou historiens, que les affres du marché de l'emploi auraient tôt fait de reléguer au chômage. Le propos n'a pas été repris en chœur par le monde politique helvète (sauf à considérer que deux politiciens suisses-allemands forment un chœur), et les flux et reflux de l'actualité ont bien vite fait oublier cette affaire – dont les proportions, convenons-en, sont restées modestes.


Il s'agit, ici, de pousser un peu plus loin le propos esquissé dans la contrepartie cellulosée du présent site web, n'étant sur internet pas contraint par la relative...  Lire la suite »
Sensuellement vôtre


Du 11 au 17 avril, la Grange de Dorigny a accueilli $.T.O.r.M., adaptation libre du Théorème de Pasolini, mise en scène par Vincent Bonillo.

Théorème impressionne depuis longtemps Vincent Bonillo. Plus qu’un film, cette œuvre représente à ses yeux un « objet artistique entre le film, l’œuvre picturale et la déclaration ». Partant de l’impression que lui a laissée ce film, il se l’est approprié pour finalement donner naissance à $.T.O.r.M., dont le nom est un jeu de mots formé sur Théorème. Il s’agit d’une famille bourgeoise qui accueille un inconnu. Celui-ci fera émerger pour chaque membre de la famille des pulsions refoulées ou oubliées en ayant avec chacun un rapport charnel puis, les abandonnant, il les laissera totalement transformés. Cette œuvre, que Bonillo qualifie de « troublante », critique la société bourgeoise et établit un ...  Lire la suite »
pages   « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | »

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.