X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Tous les articles concernant: celui qui
page    | 1 |
Celle qui pense que le récit de son dernier soir à Paléo intéresse les gens
Chaque jour, un individu absurde du Paléo est analysé par nos soins. Individu réel, mais hypothèses hypothétiques. Aujourd'hui, l'hypothèse s'est trouvé confirmée.

Paléo c’est terminé. Et comme chaque année on est très triste, mais quand même un peu soulagé de pouvoir rentrer chez soi. Parce que marcher dans la boue, être baigné de l’odeur de paille rance, avoir froid, avoir chaud, se faire rincer par des averses surgies de nulle part, se faire écraser les pieds et hurler dans les oreilles, boire, ne pas dormir, passer des heures dans les transports en commun – parce qu’on est malin – bref, tout ça, ça va six jours, mais on se rend souvent compte le dimanche soir qu’on est plutôt content d’avoir un an pour s’en...  Lire la suite »
Celui qui s’assied au milieu de la foule
Chaque jour, un individu absurde du Paléo est analysé par nos soins. Individu réel, mais hypothèses hypothétiques.

Il y a certains concerts qui s’y prêtent ; je ne dis pas le contraire. Je me souviens par exemple de la dernière venue de Ravi Shankar il y a de cela quelques années. C’était le premier concert de la Grande Scène, donc autour de 18h30, il faisait beau, le festival n’était pas encore plein et les gens fumaient de l’herbe pieds nus. Ravi Shankar lui-même était assis sur scène, il était donc presque logique que les gens l’écoutent dans la même position – qui se révèle également plus pratique pour rouler. Cette année, tout le monde était par ailleurs assis devant le concert classique, par exemple.

Mais devant Woodkid ? Non seulement c’était l’un des concerts les plus attendus du festival après Stromae, non seulement c’était...  Lire la suite »
Celui qui nettoie ses semelles orthopédiques à table
Chaque jour, un individu absurde du Paléo est analysé par nos soins. Individu réel, mais hypothèses hypothétiques.

L’auditoire s’est déjà penché à maintes reprises sur la nourriture diverse et variée proposée par le festival. Parmi tous ces stands, beaucoup proposent du fromage, et certains de la fondue. Petit plus pour ceux qui ont accès à la Ferme : service à table et surtout à l’abri jusqu’à très tard dans la nuit. En ce vendredi parfois-pluvieux-mais-pas-tout-le-temps, un petit groupe de sympathiques jeunes gens s’est donc offert une petite fondue peinard aux alentours de minuit. Après avoir tenté d’attirer l’attention de la serveuse par tous les moyens possibles (sauf celui qui consiste à danser nu sur la table, mais...  Lire la suite »
Ceux qui portent les Pac-Man
Chaque jour, un individu absurde du Paléo est analysé par nos soins. Individu réel, mais hypothèses hypothétiques.

Les journalistes ébaubis ont appris lundi, non sans stupéfaction, que le terrain habituellement occupé par les tournesols serait cette année « au repos ». Ceux-ci – les tournesols, pas les journalistes – étant désormais aussi emblématiques du festival que les chemises de Daniel Rossellat, le choc est violent.

Mais c’est surtout du côté du public que le manque se fait ressentir : comment attirer l’attention des caméras désormais ? Comment, moi seul au milieu d’une foule de 5'000 individus identiques (voire plus pour la Grande Scène), puis-je me démarquer et faire preuve d’une originalité hors normes ?...  Lire la suite »
Celui qui se peint des ronds orange sur la tête
Chaque jour, un individu absurde du Paléo est analysé par nos soins. Individu réel, mais hypothèses hypothétiques.

A Paléo, tout est permis. Par conséquent, il n’est pas rare de croiser des individus-bananes, des femmes déguisées en panda ou diverses autres expressions vestimentaires des plus artistiques. Cependant, jusqu’ici, la région capillaire se trouvait en général épargnée par ces différentes expérimentations. Ce constat est désormais obsolète : un individu masculin, d’une vingtaine d’années, a été aperçu devant le concert de Seasick Steve, orné de délicieux cercles de couleur orange probablement sprayés directement à la bombe sur son crâne au poil ras. Et ce, manifestement dans une visée purement décorative....  Lire la suite »
Celui qui regarde les concerts aux jumelles
Chaque jour, un individu absurde du Paléo est analysé par nos soins. Individu réel, mais hypothèses hypothétiques.

Le quidam est vêtu sobrement : short militaire, pull noir, baskets. Comme tout être rusé et perspicace, il sait probablement que la Grande Scène a pour principale caractéristique de ne pas être petite. Ce qui permet à la fois à beaucoup de monde de voir ladite scène, mais à très peu de personnes de distinguer ceux qui s’y trouvent – qui en général revêtent un intérêt plus grand que la structure en elle-même. En ce mardi soir, les happy few sont en majorité féminines et les mecs ont été relégués à l’arrière garde. Le quidam en fait partie. Mais, étant rusé (comme mentionné ci-dessus) il a pensé ...  Lire la suite »
page    | 1 |

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.