X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Tous les articles de: Pascal Guignard
pages    | 1 | 2 | »
« Cieux indolents, qu'attendez-vous ? Frappez... Déversez vos foudres sur la tête du traître. »
L'Opéra de Lausanne a donné en avril dernier Ariodante, de Handel. Entre une mise en scène loufoque et une fin tout simplement irrespectueuse, il s'agit là d'un échec que la qualité de l'orchestre peine à rattraper. Retour sur une production décevante.

Ariodante, c'est l'histoire d'amour entre le héros éponyme et sa belle Ginevra, fille du roi d'Ecosse. Leur amour est béni par le roi, mais l'intriguant duc Polinesso, qui veut posséder Ginevra, vient interférer. Il utilise l'amour de Dalinda, servante de Ginevra, pour la faire se déguiser en sa maitresse et simuler une scène d'amour avec lui pendant qu'Ariodante les observe. Ce dernier, se croyant trahi par la femme qu'il aime, veut se donner la mort, mais son ...  Lire la suite »
Entre fanfare et lyrisme

L'Opéra de Lausanne a donné à la mi-mars La fille du régiment de Donizetti, ramenant le plébiscite du public à l’Avenue du Théâtre. Retour sur un succès digne des plus grandes salles.

« Au bruit de la guerre j’ai reçu le jour… A tout je préfère le son du tambour ; sans crainte, à la gloire je marche soudain… Patrie et victoire, voilà mon refrain ! »


La fille du régiment, c’est un savant mélange d’humour, de théâtre, de fanfare et de lyrisme, avec une dose habituelle d’amour heureux. Difficile de ne pas avoir la main lourde pour une des composantes et de délaisser les autres, me direz-vous. C’est pourtant ce que l’Opéra de Lausanne a su faire avec brio pour cette production qui s’est attiré la faveur du public lausannois.

Dans un Tyrol occupé par les troupes françaises au début du XIXe...  Lire la suite »
« The rain in Spain stays mostly in the plain. »
Fin décembre 2015, l’Opéra de Lausanne a donné la comédie musicale My Fair Lady en lieu et place de la traditionnelle opérette de fin d’année. Retour sur une production qui sort de la routine.

Autant le dire clairement : My Fair Lady a plutôt mal vieilli. Malgré ses nominations et victoires à de nombreux awards et autres concours, la comédie musicale n’a pas supporté l’évolution de la musique et des mœurs, et ressemble maintenant à une vieille personne restée dans ses années de jeunesse : sympathique un moment, mais vite agaçante. L’œuvre date de 1956 et a été composée par Frederick Loewe.

Inspirée de la pièce ...  Lire la suite »
« Maman ! »
L’Opéra de Lausanne a donné L’Enfant et les Sortilèges de Ravel début novembre dans sa catégorie « jeune public ». Dans une histoire enchanteresse un peu vieillie, la mise en scène aux riches costumes a su pallier une musique peu habituelle. Retour sur d’une production surprenante.

Faire découvrir l’opéra aux enfants, c’est pas tous les jours faciles, vous en conviendrez. C’est pourtant la mission que se donne l’Opéra de Lausanne avec sa production « jeune public » chaque année en automne. L’année passée, c’était Le Petit Prince en création mondiale qui avait été donné, pour un succès tout relatif. Cette année, L’Enfant et les Sortilèges retombe dans les mêmes travers. Je m’explique : l’Opéra, pour un amateur comme un enfant, c’est avant tout de la musique ; pour un amateur, la musique, c’est avant tout ...  Lire la suite »
« S’il est vrai que vous m’aimez… pardonnez-leur… laissez triompher la bonté ! »
L’Opéra de Lausanne a lancé le vendredi 2 octobre sa saison 2015-2016 avec La Cenerentola de Rossini et tape un grand coup. Détails d’une production féérique.

Première précision pour ceux qui, comme moi, ne le savaient pas: La Cenerentola, c’est Cendrillon en italien. Heureusement que c’est un italien et non un germanophone qui a mis cette histoire en musique; un opéra nommé «Aschenputtel» aurait moins attiré les foules, je pense. Mais le succès de cette production lausannoise ne tient pas qu’au synopsis; bien au contraire, c’est tout autant la distribution que la musique et par dessus tout la mise en scène qui ont ravi le public de la première...  Lire la suite »
« Mon voyage s’achèvera-t-il, ou resterai-je au milieu de l’éternité ? »
Deuxième création mondiale de cette saison, l’opéra Solaris a été donné deux fois à l’Opéra de Lausanne. Tiré du livre de science-fiction culte éponyme de Stanisław Lem, le livret a été établi par le chorégraphe et metteur en scène japonais Saburo Teshigawara, sur la musique de son concitoyen Dai Fujikara. L’Ensemble intercontemporain suivait la baguette d’Erik Nielsen. Bilan d’une production plus que mitigée.

L’action se déroule dans une station spatiale en orbite autour de la planète Solaris, dont la surface est couverte par un océan, sorte de cerveau d’une entité intelligente dont l’entendement dépasse la pensée humaine. Kris Kelvin arrive dans la station, et est salué...  Lire la suite »
pages    | 1 | 2 | »

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.