X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Webonus
En d'autres mots
Quelques observations de nos étudiants d’échange, partenariats culturels en TANDEM (Myriam Moraz)

Nu ? Vous avez bien dit NU ?
Une différence qu’on peut remarquer entre la Suisse et l’Allemagne, c’est le rapport de chacun à son corps en public. Selon une amie allemande qui aime bien aller au sauna, les Suisses portent normalement des maillots de bain, tandis qu’en Allemagne, on y va complètement nu. De plus, elle trouve les Suisses qu’elle rencontre là-bas ont toujours l’air un peu pudiques et mal à l’aise. Je trouve ce comportement assez étonnant, car il y a beaucoup plus de contact direct du corps quand on s’embrasse pour se saluer, par exemple, qu’on estimerait trop proche et intime en Allemagne.
(Felix, Allemagne)

Les votations
Avant de venir en Suisse, je savais que les gens votaient directement les lois, ce qui me paraissait incroyable. Quelques semaines après être arrivée, j’ai entendu parler d’un vote à propos de la surveillance du peuple. En discutant avec mes amis, je me suis rendu compte que la majorité des Suisses avaient voté pour donner plus de pouvoir aux services secrets pour les surveiller. Si les politiciens de mon pays faisaient voter une loi comme ça, le peuple protesterait beaucoup et très fortement. Je suis très surprise que le modèle de vote suisse amène les gens à voter des lois pour qu’on les surveille plus.
(Paz, Chili)

Bienvenue en Suisse !
En réservant mes trains pour aller en Suisse en août, j’ai pensé que c’était mieux d’avoir assez de temps pour changer. Les trains en Allemagne sont toujours en retard, c’est pourquoi j’ai l’habitude que 10 minutes pour changer ne suffisent presque jamais. Si un train était en retard, ce serait impossible de courir avec tous mes bagages et je n’avais pas envie de discuter pour savoir si c’était permis de prendre un autre train. Du coup, j’ai planifié d’avoir 45 minutes pour changer chaque fois, à la gare de Bâle et celle d’Olten. Arrivée en Suisse, je devais réaliser que tous mes soucis étaient superflus, parce qu’ici, les trains sont toujours ponctuels. J’aurais eu le temps de changer de train 5 fois. Bienvenue en Suisse !
(Maryline, Allemagne)


Suisse romande ≠ Suisse allemande, 2 pays différents ?
Quand je suis venu en Suisse, je pensais que la Suisse romande et la Suisse alémanique étaient tout à fait pareilles. Je n’étais jamais allé en Suisse romande. Quand je suis arrivé, ça m’a surpris que ce soit beaucoup plus « méditerranéen » que ce que je pensais. Je m’explique : l’architecture, le mode de vie, le paysage avec les vignobles, la météo et l’ambiance animée dans la rue. Toutefois, c’est possible que ce soit juste Lausanne et non pas toute la Suisse romande…
(Stefan, Pays-Bas)

Quel temps !
Ce qui m’a surpris en Suisse, c’est la différence de temps. En été, il y a beaucoup de soleil et il fait chaud. Mais en hiver, il y a beaucoup de neige à la montagne et il fait très froid.
(Sander, Pays-Bas)


Au bord du lac !
Le lac de Zurich se distingue du lac Léman : notre lac est plus petit que le Léman. Pendant l’été, j’ai remarqué que les gens font des grillades au bord du lac. Ils emportent presque toute leur maison. Cela veut dire qu’ils montent leur tente, installent leur table et ensuite ils commencent leur fête. A Zurich, les gens ne font que des petits pique-niques sans que cela prenne une grande ampleur. L’autre aspect qui m’a étonnée, c’est le fait que, parfois, il y a du sable au bord du Léman. Malheureusement, le lac de Zurich ne peut nous offrir que des pierres et une grande partie des plages sont privées et réservées aux riches.
(Melani, Suisse alémanique)

Les papas en Suisse !
Je suis surprise que les pères soient très collaboratifs pour prendre soin de leurs enfants, parce que, dans mon pays, je n’ai pas souvent vu un père prendre soin de son enfant sans sa femme. Mais en Suisse, je crois que cela se fait beaucoup. Je pense que c’est un bon symbole de l’égalité des sexes.
(Aïko, Japon)

Salutations !
Dans un magasin en Suisse, on salue même si on est un client. Au Japon, les vendeurs saluent les clients mais ces derniers de saluent pas.
(Yuka, Japon)

Comment reconnaître les gens !
En Europe, il y a beaucoup de gens qui ont le même prénom : Valentin, Isabella, etc. Quelquefois c’est difficile de distinguer les personnes. Chez nous, on a un problème avec le nom de famille. Tout le monde s’appelle ???
(Risako, Japon)

Le paysage, l’eau potable et le temps !
Quand je suis arrivée en Suisse, la première chose que j’ai remarquée ce sont les incroyablement beaux paysages. J’ai été stupéfaite. J’avais entendu dire que la Suisse était belle mais dans la vraie vie, c’est beaucoup plus captivant que ce que j’avais imaginé. Une autre chose qui m’a agréablement surprise en Suisse, ce sont les fontaines d’eau potable partout à l’extérieur. J’aime faire du jogging ; par conséquent, ces fontaines sont très pratiques pour moi quand je fais une longue course ! De plus, l’eau a un goût sublime ! C’est également très agréable parce que je peux y remplir ma bouteille d’eau.
(Courtney, Etats-Unis)

Le dessert sans thé noir !
Le repas suisse est différent du repas russe. Mais pour moi, c’est étrange que le dessert ne soit pas servi avec un café ou un thé. Dans ma famille nous avons toujours mangé des plats sucrés avec du thé noir. Sans ce petit détail, le dessert, malheureusement n’offre plus le même plaisir. Quel dommage !
(Tatiana, Russie)

Les voitures !
Ce qui me surprend ici c’est que toutes les voitures s’arrêtent quand les gens sont debout devant les passages cloutés. Au japon, de temps en temps, des voitures s’arrêtent devant les passages cloutés. Mais, la plupart du temps, on doit attendre jusqu’à ce que les voiture soient passées.
(Sho, Japon)

En Suisse, la culture automobile est complètement différente de celle de mon pays. En Pologne, il vous faut attendre longtemps pour traverser la rue et les seules voitures qui s’arrêtent sont les « L ». Mais, en Suisse, quand vous attendez sur un passage clouté, la première voiture s’arrête. Une fois, à Lausanne, une voiture s’est arrêtée alors que le feu était vert ! Les gens sont aussi beaucoup plus polis. Les piétons remercient souvent les conducteurs avec un geste de la main et vous entendez rarement les voitures klaxonner.
(Anna, Pologne)

Les chiens !
Souvent, je suis surprise par un chien près de moi. Je suis dans le bus et tout à coup un chien apparait dans le sac de son propriétaire. La même chose arrive dans un magasin, dans un bar et dans un café. En Australie, seuls les chiens d’aveugle ont le droit d’entrer dans les magasins, dans les bars et dans les cafés. De plus, en Suisse tous les chiens habitent et dorment à l'intérieur de la maison de leur propriétaire. Où j'habite en Australie beaucoup de chiens habitent et dorment à l'extérieur. Peut-être que la météo et la densité des logements sont deux des raisons.
(Catherine, Australie)

En Suisse, c’est possible d’emmener votre chien en train, au restaurant ou dans les magasins. J’ai entendu dire qu’on devait prendre un cours avant d’avoir un chien. Et après avoir pris un cours, on doit mettre notre chien dans une école spéciale. Mais au Japon ce n’est pas obligatoire de mettre notre chien dans une école spéciale. Il y a beaucoup de magasins qui interdisent l’entrée aux animaux et si on veut emmener notre chien en train, on doit le mettre dans une cage. (Yukako, Japon)

Fumer, c’est permis !
Il y a beaucoup de gens qui fument en Suisse. J’étais tellement surprise de voir des parents avec des petits enfants fumer. Au Japon, c’est interdit de fumer dans les lieux publiques ; on doit aller à un certain endroit pour fumer.
Quand on était petit, on a étudié l’influence de la fumée et c’est considéré comme quelque chose de mal. Donc il n’y a pas beaucoup de personnes qui fument au Japon.
(Yukako, Japon)

L’équipe suisse de football !
Ce qui me surprend en Suisse, c’est que son équipe nationale de football compte 6 joueurs d’origine albanaise : Xhaka, Shaqiri, Behrami, Dzemajli, Kasami et Mehmedi et ça me plaît beaucoup parce qu’ils me font me sentir comme à la maison et puis ils montrent que la Suisse est un pays multicuturel.
(Teuta, Albanie)

Mais les prix !
Quand je suis arrivée en Suisse, j’ai rencontré beaucoup de différences. Les prix étaient au top. Je voulais acheter un paquet de chewing-gums : 5.80.- ! En Albanie, pour ce prix j’en achète 10.
(Denysa, Albanie)

Manger le dimanche !
C’était dimanche lorsque mes amis de la Suisse alémanique m’ont rendu visite à Lausanne. Nous cherchions un bon restaurant pour parler de ce que s’est passé les dernières semaines. Bon, c’était une idée sympa, mais elle s’est avérée plus difficile que nous pensions. Au centre-ville, nous avons seulement trouvé des restaurants et des cafés fermés. Nous n’en croyions pas nos yeux, puisqu’en Suisse alémanique le dimanche est le jour le plus important pour la gastronomie. C’est sûr que chaque brasserie est ouverte. Finalement, nous n’avons pas eu d’autre choix que de manger chez McDonald’s…
(Naoko, Suisse alémanique)

En suisse comme dans tous les pays on vit toujours en attendant le week-end, mais quelle est ma surprise quand je suis arrivée en suisse. Tu attends pendant 5 jours pour un week-end où l’unique jour où tu peux profiter de la vie sociale dehors de la maison c’est le samedi ! Les dimanches tout est fermé, il n’y a pas un endroit au centre de la ville où tu peux aller avec des amies pour prendre un verre ou manger quelque chose. Dans mon pays, le dimanche est un jour très social, normalement c’est le jour où on mange plus tard parce qu’on a la habitude d’aller au bar pour prendre l’apéritif. C’est normal aussi de sortir avec la famille pour manger au restaurant le dimanche. Le dimanche est encore le jour pendant lequel on a le marché dehors où tu peux acheter des légumes, des fleurs, etc. En même temps les magasins sont fermés comme ici.
C’est pour toutes ces différences que les dimanches à Lausanne pour moi sont un peu « décaféinés ».
(Susanna, Espagne, pays basque)

Travailler le dimanche ?
Ce qui m’étonne en Suisse c’est que personne ne travaille le dimanche. Je suis arrivée en Suisse le 24 juillet, un dimanche. A ce moment-là, je ne parlais que l’anglais. Je ne savais pas comment acheter un billet ni comment aller à mon appartement. Mais il n’y avait personne dans la rue ! J’ai eu tellement de difficultés à demander mon chemin. Après avoir trouvé mon appartement, j’ai été surprise de constater que la personne en charge de l’appartement ne travaillait pas à ce moment-là parce qu’en Chine, les employés doivent être disponibles 7 jours sur 7. Je n’avais pas de clés pour ma chambre et j’ai dormi sur le sol pour la première fois de ma vie !
Je pense que les gens en Suisse mettent une valeur aux loisirs. Les magasins sont fermés le dimanche et les gens veulent prendre leurs vacances. En Chine, ce n’est pas rare d’avoir des gens qui travaillent 7 jours sur 7, surtout les étudiants ! Ce qu’on pourrait apprendre des Suisses, c’est d’être plus efficace dans notre travail !
(Qianhui, Chine)

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.