X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
Ces festivaliers qu'on adore détester
Que votre âme de festivalier vous mène à Coachella ou au Cully Jazz, les profils que vous y rencontrerez seront étrangement similaires. Gros plan sur ces personnalités sans lesquelles nos festivals ne seraient pas aussi savoureux.

© Suzanne Badan
La groupie La groupie est une prédatrice évoluant le plus souvent au sein d’un groupe. Très agressive en milieu hostile, elle se munit parfois de fourchette ou de poinçons afin de neutraliser ses adversaires. Elle se distingue par son cri, un « la » continu particulièrement aigu pouvant atteindre des décibels incommensurables. Ses principales activités consistent à collectionner tous les objets concernant son idole, pleurer, hurler, et s’évanouir. Sa vie est consacrée à la traque de sa proie qu’elle poursuit jusque dans les toilettes de son hôtel. Il est fortement déconseillé de provoquer la groupie sur l’objet de tous ses fantasmes au risque d’une mort violente.

Le mec bourré L’incontournable de tout festival qui se respecte. C’est celui que vous avez entendu hurler « c’est Depeche Mode ici ou paaaas ? » à deux pas de la Grande Scène. Dénué de tout sens de l’équilibre, le mec bourré tombe. Souvent. Quand c’est dans la boue c’est marrant, quand c’est sur nous ça l’est moins. Son aspect est passablement variable, sa couleur évoluant au fil de la soirée pour passer du rouge au vert en passant par le blanc en seulement quelques heures. À l’arrivée du vert, nous vous conseillons de vous éloigner au plus vite, ce qui s’ensuit n’étant pas très beau à voir.

Celui qui ne bouge pas Bras croisés et visage sans expression. Impossible de savoir s’il prépare un meurtre ou s’il pense à ce qu’il va manger demain matin. Il est juste là, à côté et il te fait te sentir coupable d’aimer la vie.

Les grands D’habitude, les gens grands sont plutôt chouettes. Ils jouent au basket et nous attrapent les articles placés sur les plus hautes étagères du supermarché. Sauf qu’en concert, il a été prouvé scientifiquement que ce sont ceux qui se posent juste devant les petites personnes – soit tout le monde sauf eux. Deux théories sont en mesure d’expliquer ce phénomène : soit ils se trouvent frappés d’une amnésie partielle leur faisant oublier leur taille dès l’entrée, soit leur considération d’autrui leur est ôtée dès le franchissement des portes. Notre solution ? Organiser des festivals uniquement pour les individus en dessous d’1m68. Monsieur Rosselat, nous espérons que notre requête sera entendue.

Les gens à chapeau On va faire simple : les chapeaux, c’est pas stylé. Ça provoque une calvitie précoce, ça fait transpirer et ça gâche la vue. Donc on arrête ça.

Le/la pote qui doit toujours aller aux toilettes cinq minutes avant le début du concert Et forcément, c’est avant The Killers. Conseil : lui refuser toute boisson.

L’autre pote qui va chercher sa bière trois minutes avant le début du concert Généralement le même qui tente de traverser la foule avec six bières à la main.

Les 2000-2002 Ça y est. Ils arrivent. Ceux qui jouaient à un, deux, trois, soleil pendant qu’on vivait douloureusement notre premier chagrin d’amour en écoutant Keane et Avril Lavigne. Leur invasion est lancée, et ça nous glace au moins autant le sang que les Stark face aux Marcheurs Blancs.

Il est même possible de trouver le graal, la pépite, the cherry on the cake du festival : le rassemblement de pratiquement tous ces personnages en un seul : la grande groupie bourrée aux huit chapeaux née en 2002. Si vous la trouvez, écrivez-nous à auditoire@gmail.com. On aimerait une interview.


© Suzanne Badan
PS : Bien entendu, il y a aussi toutes ces personnes fantastiquement géniales qui font de ce Paléo un évènement d’autant plus merveilleux. Nous faisons donc une spéciale dédicace à : cet homme ivre qui tentait de relever les gens de la boue durant le concert de Macklemore, ceux nous aident à rejoindre nos amis dans la foule, ceux qui nous font aimer un concert rien que par leur motivation, ces héros qui bravent la foule pour nous amener nos bières (même, si vous arrosez tout le monde, vous êtes des amis en or), tous les bénévoles (vous êtes incroyables), les grands qui nous laissent passer devant eux, et ceux qui nous sourient sans raison. Nous remercions aussi toutes les personnalités mentionnées dans cet article parce que sans elles, la fête serait moins belle. On vous aime.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.