X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
sans oublier les vivants, chaleureuse pièce à ne pas manquer!
sans oublier les vivants est une pièce contemporaine riche en émotions, tant par ses aspects représentatifs que sa multiplicité de techniques visuelles et interprétatives. Ce projet audacieux est le premier de la metteure en scène Tamara Lysek et des comédiennes Mathilde Soutter et Alicia Packer, toutes membres de la compagnie Porte-Bagages.

Depuis quelques jours se joue sur les planches lausannoises sans oublier les vivants, un projet réalisé par Tamara Lysek, étudiante en lettres et histoire de l’art à l’Unil. Cette pièce est interprétée par deux actrices jouant une seule et même jeune fille, Louise, en perpétuel questionnement intérieur. Une troisième actrice interprète un poisson rouge, fidèle compagnon de Louise qui l’aide à traverser ses moments de doute et de vide. Louise ne supporte pas la pression permanente du monde extérieur, elle se cherche continuellement, remet en question ses choix de vie et tombe dans le nihilisme. Tout au long de la pièce, la Louise naïve se dispute avec la Louise pessimiste et le poisson rouge sert à la fois de médiateur et de guide vers la sérénité. Autant dire que ce projet final n’allait pas de soi.

Compagnie Porte-Bagages

Il y a une année, après une sélection et une relecture de ses divers textes et matériaux amateurs, Tamara Lysek met ce projet en route, accompagnée de la comédienne Alicia Packer. Mathilde Soutter, comédienne de l’Ecole Serge Martin et amie d’Alicia Packer, les rejoint par la suite. Les trois jeunes filles se servent alors de l’abondant matériel brut de Tamara pour élaborer la mise en scène et le texte. «Alicia et Mathilde ont ajouté activement leur patte au projet. Chacune est venue avec son propre bagage, d’où certains éléments autobiographiques», selon les dires de Tamara Lysek. Le résultat est alors l’image de cette préparation conséquente, menée en équipe tout en restant très personnelle pour chacune.

«On est tous des Louises»

L’intérêt de l’œuvre réside avant tout dans la construction psychologique qu’ont effectuée les comédiennes. Selon la créatrice, «il y a trois niveaux dans cette pièce: le questionnement à soi, à l’autre et au monde». Le thème de l’amour est particulièrement mis en avant, non seulement au niveau d’une relation sentimentale avec autrui, mais également avec soi-même. Tamara Lysek désire inciter les gens à réfléchir sur sa pièce, en proposant des pistes de réponses, sans toutefois donner une morale rigide. Le spectacle montre que Louise peut être n’importe quelle personne: elle symbolise le combat intérieur que chacun vit au long de sa existence, le désarroi des gens face à l’incertitude existentielle, mais aussi l’arrivée dans la vie active face à laquelle les jeunes adultes sont un jour ou l’autre confrontés. Louise n’est pas uniquement un personnage fictif et figé, elle représente tous les êtres humains. Ainsi, l’on part d’un cas particulier pour arriver à des cas généraux aussi multiples qu’interchangeables. En effet, toute personne est amenée à se questionner quant à sa place au sein de la société ainsi qu’à son rapport au monde. Tamara Lysek souhaitait instaurer une situation de partage en créant ce personnage aux voix multiples. Ce partage est alors véritablement l’un des objectifs de l’œuvre: «Nous avons créé cette pièce, mais le but de la mise en scène est qu’il y ait du partage avec le public et qu’on puisse en discuter par la suite», confie l’instigatrice.

Compagnie Porte-Bagages

Une nouvelle maturité

Une pièce de théâtre au contenu aussi riche et au jeu aussi naturel nous amène forcément à réfléchir au ressenti qu’ont les comédiennes à son égard. Dans ce spectacle, le jeu d’Alicia Packer et de Mathilde Soutter est fascinant, d’autant plus qu’il s’agit de leur premier projet professionnel, tout comme pour Tamara Lysek. Pour Mathilde Soutter «l’élaboration de cette pièce est passée par différentes phases, ça a été du boulot. Avoir un résultat et une reconnaissance du travail accompli, ça fait beaucoup de bien. C’est notre premier projet et on a énormément appris, nous étions libres de tout créer». Les filles soulignent la difficulté de travailler avec des amies proches, mais également toute la joie que cela leur a procuré: elles se sont vues mûrir ensemble. La liberté de création les a de prime abord effrayées et leur a demandé beaucoup d’investissement, de sorte que ce fut un réel challenge pour elles. Selon Alicia Packer, «le rôle de la Louise plus spontanée et positive est assez proche de moi. J’ai joué avec la partie naïve de ma personne et c’était là tout le travail». Les comédiennes se sont énormément investies dans leur jeu et se sont totalement approprié leur rôle, elles s’y sont d’ailleurs identifiées. Pour Mathilde Soutter, «le rôle de poisson médiateur est complètement loufoque, c’est tout à fait moi!». Ces éléments montrent l’enthousiasme des filles, mais surtout le travail de recherche personnel qu’elles ont effectué afin de faire coïncider leur personnalité propre avec leur personnage, imaginés avant tout par elles-mêmes.

En conclusion, vous ne regretterez pas de réserver très vite un billet pour vous blottir confortablement dans votre siège et passer un agréable moment en compagnie de ces jeunes comédiennes de talent, tout en assistant à une pièce originale et de qualité.

Compagnie Porte-Bagages

Pour rester au courant des actualités de la Compagnie Porte-Bagages et de l'avancée de leur projet: Page Facebook de la Compagnie et leur chaîne Vimeo

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.