X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
Julien Doré? Pas laid, oh!
Cette chronique devait à la base parler de bouffe. Mais on a changé de sujet, parce qu’il aurait été dommage de passer à côté de la performance renversante de l’auteur-compositeur-interprète-humoriste-philosophe français.

Remarque: le premier paragraphe est un peu triste, mais après ça va.

Avant toute chose, un peu de littérature. Le Choix de Sophie, (Sophie’s choice de son nom d'origine), écrit par William Styron et publié en 1979, est un roman contant la vie de Sophie, une jeune polonaise qui a survécu à Auschwitz. Ce livre est particulièrement connu pour le dilemme que doit affronter son héroïne, mère de deux enfants. Alors qu’elle est encore dans le camp de concentration, un médecin, d’humeur encore un peu plus sadique que les autres jours, lui fait la formidable proposition de sauver un de ses deux enfants, à condition qu’elle choisisse lequel des deux survive. Si elle ne fait aucun choix, les deux trépassent. Grosse ambiance.


Julien Doré, en pleine réflexion (cliquez sur l'image pour voir Julien Doré en plus grand) © Michèle Müller

Parfois, les festivals sont aussi cruels. Mercredi soir, Paléo nous a fait subir son Choix de Sophie à lui. Sur les coups des 22 heures, il fallait faire un choix. Sous le Club Tente se produisait l’Orchestre tout puissant Marcel Duchamp XXL, groupe d’ethno-rock composé de pas moins de quinze musiciens et réunissant trombones, marimbas, violons, guitares, contrebasses et batteries sur la même scène. Et en même temps, à quelques dizaines de mètres seulement, aux Arches, Julien Doré, qu’on ne présente plus, commençait lui aussi son show. Que faire ? Qui choisir ? Qui abandonner ? Contrairement au 24heures, nous avons fait le choix du second. Et bien nous en a pris.

Parce que Julien Doré est beau. Il le sait, nous le savons, vous le savez, ils le savent. Même une personne qui n’a jamais vu Julien Doré sait qu’il est beau. De toute façon, tout le monde a déjà vu Julien Doré. La question «Est-ce que tu trouves que Julien Doré est beau ?» n’existe pas. Il n’y a pas à juger, c’est un fait, c’est objectif. Julien Doré est beau.

Et en plus d'être beau, il est drôle. Mais genre vraiment. Ses enchaînements de blagues sont tellement à mourir de rire qu’on se demande parfois si ce n’est pas Charles Nouveau qui est devant nous (c'est vrai qu'ils se ressemblent un peu -ça doit être les cheveux). Mais non, c’est bien Julien Doré. Même si on peine à y croire.

Et ce n’est pas tout. C’est qu’il communique avec le public, le Julien. Il aime prendre le temps de dialoguer avec ses fans, même en pleine représentation. Parce que Julien Doré est comme ça, authentique, spontané. Il n’aime pas les discussions superficielles à base de «Comment allez-vous ce soir ?». Non, il lui en faut plus, à Julien. Il veut aller au fond des choses. Il veut accéder à l'intimité des personnes qui viennent le voir, il veut se loger au plus près de chaque petit cœur qui bat (terriblement vite) devant lui. Et si le concert doit se terminer en séance de thérapie collective, il le fera.

Il est philosophe aussi. Il réfléchit beaucoup, sur le temps qui passe, sur le fait qu’il commence à devenir vieux. Il se remémore son anniversaire d’il y a deux semaines. Il nous ramène, fatalement, au fait que chaque jour s’écoule inexorablement vers le suivant, nous emmenant, lever de soleil après lever de soleil, saison après saison, vers la vieillesse, et que nous aussi, on finira, comme lui, par avoir 35 ans. On sent l’homme tiraillé, torturé par sa condition. Bouleversant.

Mais ce qui est encore plus invraisemblable, à la limite du raisonnable, c’est qu’apparemment -mais attention nous ne sommes pas certains de nos sources, il s’agit peut-être d’une fake news tellement cela paraît aberrant- il serait aussi chanteur. On se demande si c'est seulement possible, parce qu’autant de talent dans un seul même homme finirait inévitablement par le tuer, même s’il s’agit de Julien Doré. Heureusement, hier soir, il n’a pas pris de risque et s’est contenté de jouer le psychiatre-sur-scène. Ou du moins, c’est ce qu'on a cru comprendre.

Julien Doré, on t’aime.

(Et tu es beau)

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.