X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
Histoires de familles
Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 est le premier film tourné avec la technologie Red Weapon 8K VV. Ce petit bijou, dont la gamme de prix débute à 49’500$, dépasse très certainement les capacités de notre œil humain. Le 8K, qui apporte une qualité de détails quasi imperceptibles, est quatre fois supérieur au 4K dont la qualité d’image était déjà assez surprenante. Autant dire qu’ici, peu d’images ont été tournées avec ce matériel : l’image de synthèse reste récurrente, cependant c’est peut-être cela qui sied le plus à la 3D.

Dans ce second volume, on retrouve les personnages principaux : Star Lord, Gamora, Drax le destructeur, Rocket, ainsi que Groot junior écumant à nouveau la galaxie. Puis apparaît miraculeusement le père de Peter : Ego (qui porte bien son nom). Ce dernier, tentant de renouer les liens avec son fils, ramène les Gardiens dans son Paradis. S’en suit, tout au long du film, des péripéties abracadabrantes sur fond de liens familiaux dignes d’un film de super-héros des Studio Marvel. Il ne reste, là dedans, qu’à retrouver Stan Lee, revêtant le costume qui s’apparente au Major Vance Astro. Ce dernier aurait passé un millénaire à naviguer dans les étoiles. A ses fins il porte une combinaison spéciale qui lui permet de se maintenir en vie malgré son âge très avancé. Si son armure venait à se fissurer, la nature reprendrait son cours et il redeviendrait humain.





La trame narrative est, il faut le dire, pauvre. L’histoire est en elle-même très simple. Elle reste pourtant parsemée de détails propres aux univers fantastiques dans lesquels on se perd souvent. C’est ainsi qu’on aura oublié le nom de la plupart des planètes ou des personnages rencontrés, surplus d’informations sans grande importance qui appauvrit le récit. De plus, le film joue sur les émotions les plus basiques. Les relations entre les personnages sont placées au premier plan, occasionnant de longs moments creux, le tout accompagné par des musiques empathiques : une recette fade. L’humour prend aussi une place importante : certains amusements, comme Groot junior faisant l’enfant, s’adresse très certainement à un public jeune, tandis que le registre frôle parfois la grivoiserie. Cela dit, cet aspect reste un des points légers du film qui pèse le moins. Dans le registre émotif, on retrouve encore la musique : des choix musicaux qui ne cadrent pas avec le récit, même s’ils restent en lien avec la trame tout au long de l’histoire. Il faut dire que les choix ne sont pas mauvais, toutefois l’impression d’être dans une soirée 80’s peut nous assaillir de tant à autre pendant le film. Au final on s’y perd un peu : on l’aura compris, le fort n’est pas le fond.

Néanmoins, la forme apporte quelques aspects intéressants. La technologie 3D se prête très certainement le mieux à ce genre de film, et rime aussi souvent avec images de synthèse. Il est alors question d’une certaine concomitance entre la technologie et l’image. Car la force du 3D ne pourrait être vécue pleinement sans un film se dissociant de la réalité, et ici on ne déroge pas à la règle. Le travail fourni sur les couleurs, la lumière et le rendu des matières est assez convaincant, bien que ces images de synthèses risquent de prendre plus de rides en deux ans que L’Odysée de l’espace en quasiment cinquante ans.

Cette expérience 3D ne nous donne à voir aucune réalité : au contraire, on se rapproche plus d’un jeux vidéo où le spectateur serait passif. Le film nous emporte dans des mondes et des Paradis perdus, au-delà de ce qui nous est concevable – par et pour le divertissement.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.