X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
L’expérience lyrique - L’Opéra de Paris, de Jean-Stéphane Bron
Sur un toit surplombant Paris, deux hommes ornent un édifice du drapeau français. On se gardera bien de nous montrer le corps de ce bâtiment illustre trônant place de l’Opéra, ni de son aile moderne place de la Bastille. Car c’est dans ses veines que se produit le flux créateur, motif de notre voyage. Jean-Stéphane Bron revient au cinéma avec un portrait. Seulement cette fois-ci il ne s’agit pas d’un homme politique mais d’une institution, l’Opéra de Paris.




On retrouve dans ce nouveau film l’approche sensible du cinéaste qui avait démontré dans son œuvre précédente, L’expérience Blocher (2013), sa capacité à éveiller la compassion du spectateur pour son personnage, pourtant homme politique controversé. Dans ces moments de dévoilement qui s’exprimaient plus volontiers dans le silence d’un trajet en voiture, c’était la voix du réalisateur qui remettait en question son rapport à l’autre, amenant le spectateur à se positionner. Dans L’Opéra de Paris ce sont la musique, les regards, les gestes qui sont révélateurs. Certains plans rappellent ceux de Christoph Blocher contemplant ses tableaux. De dos, seul et silencieux dans son bureau de verre, le directeur de l’Opéra Stéphane Lissner observe l’agitation qui anime les rues de la ville. Les émeutes mais surtout les attentats qui touchent d’abord Charlie Hebdo puis le Bataclan viennent briser la bulle qui semblait préserver le monde du spectacle des dangers du monde réel.

Sous la direction du cinéaste, la caméra infiltre les coulisses, celles de la scène et celles de l’institution. Admise au cœur des débats artistiques, elle assiste à la démission de Benjamin Millepied. Elle suit le chanteur Mikhail Timoshenko qui intègre l’académie et dont la figure incarne la nouvelle génération. Le jeune baryton-basse sert également de repère pour le spectateur qui, tout comme lui, découvre, désorienté, émerveillé, les rouages de cette machine spectaculaire qu’est l’Opéra. La caméra suit ces femmes et ces hommes de l’ombre : les costumières, les assistantes, les régisseuses plateau, les femmes de ménages, les techniciens qui gravitent autour de la scène. C’est en leur compagnie qu’elle contemple celles et ceux qui s’exposent à la lumière, les artistes essoufflés, les chanteurs renommés ou les stars improvisées. La présence d’un taureau, incarnation du veau d’or de la pièce Moses und Aron de Schoenberg en offre l’exemple le plus insolite.




Dans le cadre d’une interview donnée peu après la projection de son dernier long-métrage à Locarno, Jean-Stéphane Bron justifiait le projet de son film: « En 25 ans, Christoph Blocher a pris une place dans notre inconscient collectif, et moi, je voulais aller voir ce qui l’anime. C’est une manière d’entrer dans sa tête ». Découvrir ce qui anime l’Opéra de Paris, sonder son fonctionnement interne, voilà ce qui semble avoir une nouvelle fois motivé le cinéaste. L’avantage, c’est que sa curiosité est contagieuse : on se laisse volontiers guider dans ce dédale pour s’imprégner de la créativité du lieu. Mais surtout on est captivé par la beauté des images, la qualité du montage et le travail soigné du son.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.