X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
L'ennemi intime
Split | De M. Night Shyamalan
Avec James McAvoy, Anya Taylor-Joy et Betty Buckley



A l’instar d’un Tim Burton, M. Night Shyamalan était autrefois un auteur singulier et passionnant mais n’est plus aujourd’hui que l’ombre de ses débuts, désespérément bloqué dans l’auto-caricature. Après les grandes réussites que sont Sixième sens, Incassable et Signes, le cinéaste semble s’être enfermé dans une version simplifiée de son style, notamment gouvernée par l’obligation du twist final. Difficile en effet de retrouver dans l’embarrassant Phénomènes ou le très plat Dernier maître de l’air la maîtrise du suspense ou la constante inventivité visuelle de ses premiers films. Si The Visit réveillait quelques espoirs, Split était annoncé comme le grand retour de Shyamalan. Dans tous les cas, le projet avait indéniablement de quoi titiller.

Le pitch est simple : dans un parking, trois adolescentes sont enlevées par un individu visiblement très perturbé qui les séquestre alors dans ses sous-sols. Jusque-là, rien de bien original. Si ce n’est que le kidnappeur en question est d’autant plus dangereux qu’il possède vingt-quatre personnalités différentes. Un concept intrigant qui représente alors un réel défi, tant pour le comédien qui l’incarne que pour le cinéaste qui doit l’illustrer. L’idée est inspirée très lointainement de la vraie vie de Billy Milligan, à qui James Cameron devait un temps consacrer un biopic en compagnie de Leonardo DiCaprio. David Fincher a lui aussi travaillé sur ce scénario, mais le projet n’a finalement jamais vu le jour. De l’histoire de Billy Milligan, Shyamalan conserve uniquement l’idée d’un individu habité par vingt-quatre personnalités, qu’il insère dans un cadre classique de thriller. L’intérêt réside alors dans la nécessité pour les trois victimes d’identifier et comprendre les différentes « facettes » de leur ravisseur, afin de pouvoir exploiter les plus faibles (elles se retrouveront aussi bien face à une autoritaire femme d’âge mûr qu’à un petit garçon naïf et aisément manipulable).

Au vu des récents travaux de Shyamalan, l’on pouvait regretter que l’histoire de Billy Milligan ait manqué son rendez-vous avec les pointures que sont Cameron et Fincher. Néanmoins, Split constituait une alléchante promesse et devait permettre à son auteur de tenter de nouvelles choses et peut-être de revenir pour de bon aux affaires. Las, si le film est bien moins catastrophique que les calamités évoquées plus haut, s’il propose même plusieurs bons éléments (notamment son excellente actrice principale), le sentiment qui domine est plutôt la déception. Le concept n’est pas véritablement tenu, ou du moins aurait pu être largement mieux exploité : du personnage au cœur de l’intrigue, on voit au final moins de dix personnalités, dont principalement trois, les quelques autres n’étant qu’entraperçues au passage. De même, si James McAvoy reste un excellent comédien, il ne se révèle pas entièrement à la hauteur du défi.


Malheureusement, Split tente de traiter trop d’éléments en parallèle et néglige son passionnant concept en se perdant dans ses sous-intrigues. La condition particulière du ravisseur (et l’arrivée imminente d’une nouvelle personnalité qui s’annonce plus terrifiante que toutes les autres réunies) aurait dû constituer l’intérêt premier du récit. Hélas, ce dernier passe également par des détours pas toujours utiles du côté de la psychiatre en charge de cet étonnant cas, et surtout par des flashbacks explorant le passé de l’héroïne. Ceux-ci, s’ils sont censés nourrir l’une des grandes thématiques, paraissent finalement un peu accessoires : c’est bien beau de créer tout un background au personnage, mais si c’est pour laisser son arc narratif inachevé et ne lui offrir aucune véritable conclusion, à quoi bon ?

Mais surtout, Split se clôt sur un twist censé apporter une nouvelle dimension au récit, qui aurait pu être intéressant dans l’idée mais apparaît très forcé et se révèle simplement grossier. On se gardera bien de dévoiler son contenu exact, mais Shyamalan prétend tenir cette idée de longue date et il est clair que l’intention est pertinente. Malheureusement, sa mise en œuvre ne fonctionne tout simplement pas. La cohérence du sujet n’étant pas exemplaire tout du long, cette ultime révélation ne peut réussir entièrement. A bien y réfléchir, Split aurait sans doute gagné à se contenir au pur huis-clos, de façon à resserrer totalement son intrigue autour de son idée de base. En l’état, le film ne va pas au bout de ses possibilités et ne convainc plus lorsqu’il tente finalement d’explorer un terrain inattendu.

Par instant, le talent de mise en scène de Shyamalan resurgit et redonne espoir. Mais la route semble encore longue. Et le temps d’Incassable, particulièrement loin.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.