X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
Miroir, mon beau miroir, dis-moi quand le Mur tombera – Blanche-Neige ou la chute du mur de Berlin à Vidy
Dans une création à mi-chemin entre cinéma, théâtre et musique, la compagnie de la Cordonnerie propose une version moderne du conte classique de Blanche-Neige, transposé au moment de la chute du mur de Berlin. Résultat surprenant mais convaincant.


©Théâtre de Vidy


Berlin, 1989. On est à quelques semaines de la chute du Mur. Blanche, adolescente de 15 ans, a perdu sa mère il y a des années. Son père est parti travailler dans un cirque en URSS, la laissant seule avec sa belle-mère, Elisabeth : les deux femmes vivent alors ensemble dans un HLM sordide, assez mal nommé « Le Royaume ». Vivent ou plutôt cohabitent, parce que belle-mère et belle-fille ne partagent pas grand-chose. Casque sur les oreilles, cigarettes fumées en cachette et attitude effrontée, Blanche incarne l’adolescente rebelle classique, avec qui la communication n’est pas toujours simple. Le miroir magique, élément essentiel du conte classique de Blanche-Neige, est ici aussi au centre du récit : en instillant quotidiennement des malentendus entre belle-mère et belle-fille, il parvient à les monter l’une contre l’autre, ce qui pousse Blanche à fuguer ; elle s’installe dans la forêt avec pour toute compagnie sept nains de jardins volés, clin d’œil aux personnages emblématiques du conte.

La tension monte alors, la rupture entre les deux femmes évoluant en parallèle des annonces radio prédisant une chute de plus en plus probable du Mur. Une analogie subtile s’installe alors entre le mutisme séparant les deux femmes et la présence, encore pesante, du Mur séparant la ville en deux, entre la petite et la grande Histoire. Puis le dénouement survient, nous gratifiant même de quelques images d’archive : le mur s’effondre, provoquant une forte vague d’émotions qui amènera les deux protagonistes à se réunir et à se débarrasser une bonne fois pour toutes de ce satané miroir.

Mais ce qui est avant tout intéressant, c’est la forme étonnante de la pièce, entre théâtre, cinéma et musique. La trame principale du récit est montrée par un film muet dont toutes les voix, musiques et ambiances sonores sont jouées sur place, sous les yeux des spectateurs. Dialogues, accompagnements musicaux et bruitages, du bruissement des feuilles mortes sous les pas des personnages au tintement de la cuillère dans la tasse du petit déjeuner, tout est fait en direct sur scène, dans une synchronisation impressionnante avec le film. La présence des instruments sur scène (piano, batterie, percussions, xylophone) et d'un ensemble d’objets du quotidien (sèche-cheveux, pompe à vélo, pot de moutarde !), utilisés pour les bruitages, rend le spectacle vivant et captivant.

La pièce s’adresse surtout à un jeune public : si les éléments-clés du conte (le Royaume, le miroir, les nains, les pommes rouges, envoyées par le père à chaque anniversaire de Blanche) sont présents, le langage employé est moderne et argotique, et le scénario ponctué de touches comiques, les apparitions d’un agent de police un peu simplet dans le rôle du chasseur notamment, ou d’Abdel, l’ado mal dégrossi, en prince charmant. Le ton est léger, un peu naïf, la dureté de la Guerre froide ne se ressent pas. Les conditions de vie montrées, la bienveillance des policiers et la liberté d’action des personnages ne correspondent d’ailleurs que peu aux réalités de la vie en Allemagne de l’Est…mais bon, pourquoi s’en plaindre ? C’est un conte après tout.

Par La Cordonnerie/ réalisation et mise en scène Métilde Weyergans et Samuel Hercule/ Musique Timothée Jolly/ avec Samuel Hercule, Timothée Jolly, Florie Perroud et Métilde Weyergans/ Au Théâtre de Vidy du 18 au 21 janvier

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.