X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
Du corps au cœur – Faada Freddy aux Docks
Il sortait son premier album l’année dernière, intitulé Gospel Journey, et très vite il a su faire parler de lui. Il faut dire que Faada Freddy se démarque avec son style dandy-dreadlocks et sa musique qui mêle des origines sénégalaises et des inspirations de toutes les époques et tous les genres.




La salle des Docks, à Lausanne, était bien remplie pour la venue de chanteurs aux timbres de voix puissants et chaleureux, du type soul bien sentie. Tout était dans la voix ce soir-là, puisque l’un des seuls instruments qui a eu droit à une place sur scène est la guitare qui accompagnait Saandia en première partie. Elle n’est pas restée longtemps et elle n’a pas transmis un enthousiasme débordant. Saandia semblait contente d’être là, mais sans croire encore vraiment à ce qu’elle fait. C’est qu’elle débute la petite sœur d’Imany, et comme un air de famille, sa voix grave a de quoi séduire. La simplicité du duo guitare-chant était touchante. Le public a participé, sans trop hésiter, sur les refrains entraînants et a accueilli ce duo chaleureusement.

Quand, après une longue attente, cinq silhouettes se profilent dans la mi-obscurité de la scène et les premiers sons se font entendre, l’atmosphère se densifie très vite. Des basses profondes à la voix cristalline de la choriste, il n’y a pas d’autres instruments que les corps maîtrisés à la perfection par leurs propriétaires. L’arrivée de Faada Freddy sur scène soulève la foule et donne instantanément le sourire. Il part et il revient, il ne s’arrête plus, n’en finit plus de reprendre la fin des morceaux dans une envolée d’harmonies, il fait le chef d’orchestre, s’amusant autant avec ses musiciens qu’avec le technicien aux lumières, et le public ne sait plus quand applaudir tant il en rajoute encore et encore. Il joue ses meilleures reprises comme Little Black Sandals de Sia qui avait elle-même salué la qualité de la version de Faada Freddy, ou encore l’un des morceaux phares de son album : We Sing in Time du groupe The Lonely Forest.

De la soul au rap, en passant par le rock, le reggae ou l’électro, souvent en anglais parfois en wolof, sa langue maternelle, Faada Freddy parle de la vie, ses moments durs, ses moments doux et surtout de l’amour, beaucoup d’amour qu’il transmet par la foi, caractéristique du gospel. Il n’en fait pas trop de ce côté-là, il partage son amour pour l’humanité et ses espoirs, il transporte la foule dans une vague d’ondes positives qui font du bien. Tout le public, la main sur le cœur, tape en rythme deux coups sur la poitrine, un coup dans les mains et du gospel on passe à We will rock you (Queen). En revanche, lorsqu’il part dans des sons plus électroniques, on perd le charme des voix qui deviennent alors trop transformées et la force transmise auparavant disparaît derrière un son qui pourrait être intéressant, mais qui ne convainc pas. Faada Freddy et ses musiciens savent cependant conquérir leur public et après une salve d’applaudissements, ils reviennent pour une magnifique reprise de No Woman No Cry (Bob Marley) qui gagne à n’être jouée qu’avec le corps. Des corps qui, dans le public aussi, participent volontiers, se mouvant allègrement au rythme du beatboxing impressionnant de maîtrise.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.