X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Campus
L'ECAL, l'école de la finition helvétique
L’exposition des alumni de l’Ecole cantonale d’art de Lausanne, plus connue sous le nom de l’ECAL, était l’occasion rêvée pour visiter ce haut lieu de l’esthétique suisse, mais aussi pour s’informer sur la formation de qualité que propose l'école lausannoise. Cette exposition permet également de s’interroger sur l’avenir artistique en Suisse.

D’entrée de jeu, l’exposition place la barre très haut avec les projets des étudiants de fin de Bachelor en Design Industriel et de Master en Design de Produit. On y retrouve de tout, d’un scooter électrique épuré pour personnes âgées à une monture sobre de lunettes en inox, en passant par d’étranges rouges à lèvres berbères. Plus loin, on peut observer le travail conséquent des étudiants en Design Graphique, qui varie entre journaux, système visuel, recherche en typographie ou encore campagne de sensibilisation multimédia. Puis, sur une table à côté, des objets d’une grande classe sont le résultat des quelques diplômés du Master of Advanced Studies in Design for Luxury & Craftsmanship en collaboration avec des grandes marques telles Hermès et Vacheron Constantin. On peut y admirer une horloge de table en cuir et cristal, un couvre-lit qui se matérialise en un espace architectural ou bien des objets du quotidien (brosse, spatule) qui interpellent par leur mélange de style antique et moderne.


Exposition des travaux de Bachelor en Design Graphique 2016, ©Tiago Morais

Quelques pas plus loin, des appareils technologiques font surface au milieu des oeuvres. C’est la section de Bachelor en Media & Interaction Design qui nous présente un robot, Deltu, doté d’une personnalité, et capable, en fonction de son humeur bien sûr, de jouer avec l’utilisateur. Disséminés un peu partout au rez-de-chaussée, les artistes en Arts Visuels et en Photographie exposent leurs créations. Finalement, le travail photographique de Clément Lambelet, Collateral Visions, engage une longue réflexion autour de la singularité humaine mise de côté par les systèmes d’observations. Ce qu’on retiendra de ces journées, c’est avant tout le mode d’exposition contemporain. Les cadres ont laissé place aux œuvres elles-mêmes, qui sont posées ici et là, accrochées directement au mur.

L’école revendique avant tout une pluridisciplinarité dans le monde artistique qu’elle héberge et forme. Pourquoi choisir l’ECAL et surtout vers quel domaine s’orienter? Selon Selim Atakurt, responsable de la communication au sein de l’ECAL, ce qui la différencie des autres écoles n’est autre que «le style qui est celui de la finition helvétique. Ici, nous ne nous arrêtons pas à une simple idée, comme beaucoup d’écoles le font, mais nous allons plus loin en donnant la possibilité aux étudiants d’aller jusqu’au bout de leur projet et de réaliser un produit fini.» Pour chacune des formations, les élèves se doivent de réussir le test d’aptitude ainsi qu’un entretien. Ainsi, pour celles et ceux qui se sentent l’âme d’artiste, mais qui ne savent pas dans quel domaine se former ou qui souhaitent acquérir des compétences spécifiques, l’école offre une Année Propédeutique riche en créativité où les élèves se confrontent aux cours théoriques tout en constituant leur portfolio en fonction de leur future orientation.

Des formations très diversifiées
La formation en Photographie permet aux étudiants de travailler la photographie artistique, de commande, documentaire ou encore de mode. Tout au long de leur cursus, les jeunes photographes sont accompagnés par des artistes reconnus qui animent des cours et les aident. Par ailleurs, dès cette année, les étudiants se voient enfin offrir une continuité au niveau du Master en Photographie (par le passé les étudiants en Photographie et en Typographie étaient mis ensembles sous l’intitulé de Master en Art Direction).
Pour les amateurs de nouvelles technologies et de design, le Bachelor en Media & Interaction Design permet de lier les deux mondes. Les étudiants y développent des applications mobiles, des installations interactives ou encore de l’animation 3D. S’ils le souhaitent, ils peuvent aussi poursuivre leur formation en accédant au Master of Advanced Studies in Design Research for Digital Innovation, qui résulte d’une collaboration entre l’ECAL et l’EPFL sous la bannière EPFL+ ECAL Lab.
Les étudiants en cours de Bachelor en Design Industriel, quant à eux, travaillent la forme et la fonction de l’objet. Une fois leur première formation achevée, ils ont la possibilité d’accéder au Master en Design de Produit, pour approfondir leur recherche personnelle et leur exécution professionnelle, ou encore au Master of Advanced Studies in Design for Luxury & Craftsmanship, pour celles et ceux qui souhaitent se diriger vers des secteurs d’excellence.
Le Bachelor en Design Graphique offre la possibilité aux étudiants de concevoir des publications et d’appréhender le monde du design éditorial et de la direction artistique. Les diplômés peuvent accéder ainsi au Master en Type Design (nouveau programme depuis cette rentrée), qui intègre notamment, pour la première fois en Suisse, la typographie numérique à son programme.

Travail de Bachelor Clément Lambelet, Collateral Visions, 2016, ©Tiago Morais

L’ECAL propose aussi de passer de l’autre côté de la caméra avec son Bachelor en Cinéma, dont le résultat est souvent à l’affiche de grands festivals dans le monde entier (les projets Côté cour, Lost Exile ou encore La Sève, ont par exemple été présentés cette année au Festival du film de Locarno). Le Master en Cinéma proposé par l’école en collaboration avec la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD), l’Unil ou encore l’Institut littéraire de Bienne reste un lieu unique pour la formation cinématographique en Europe.
Enfin, le Bachelor en Arts visuels incite les étudiants à découvrir leur propre expression artistique à travers les différents mouvements d’art contemporain. Par la suite, ils pourront se perfectionner avec le Master en Arts Visuels, qui permet aux jeunes talents d’intégrer temporairement une institution artistique en Suisse ou à l'étranger durant leur cursus.

De nombreux débouchés possibles
Mais après une formation dans une école d’art que fait-on? Quelles sont les débouchés pour ces jeunes artistes? Au cours de leurs études, les élèves peuvent être amenés à participer à des expositions, des publications ou même à des mandats émis par des institutions et entreprises. En fonction des domaines, les étudiants peuvent aussi, pour une durée déterminée, mener des études sur une institution de leur choix et collaborer de la sorte avec de grandes marques. Cela est rendu possible grâce au réseau d’exception que l’ECAL entretient avec le monde de l’art et du design. A l’image de ce que propose l’école, le choix de carrières professionnelles envisageables est donc très diversifié. Au sortir de cette école, il est en effet possible de devenir commissaire d’exposition, enseignant, chercheur ou publicitaire. Mais pas seulement! L’ECAL ouvre aussi les portes des métiers de la télévision et du monde cinématographique, et permet à certains d’intégrer une maison de production. Finalement, nombre d’anciens étudiants sont devenus designers, directeurs artistique ou travaillent en tant qu’indépendants. C’est le cas de Christophe Guberan et de Marc Dubois, deux alumni de l’ECAL qui brillent désormais sur la scène artistique internationale.

Travail de Master of Advanced Studies in Design for Luxury de Jenna Kaes, 2016, ©Tiago Morais

La carrière du designer Christophe Guberan a débuté lorsqu’une idée saugrenue lui a traversé l’esprit: remplacer l’encre de son imprimante par de l’eau. Cela a donné naissance à son projet Hydro Fold: une imprimante permettant de plier et de donner des formes particulières au papier uniquement grâce à une encre spécifique (mélange entre de l’encre d’imprimante et de l’eau). En 2014, ce projet lui a notamment permis de partir pour Boston afin de collaborer avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de bénéficier d’une bourse pour poursuivre ses testings matériels et ses observations. Son portfolio actuel est ainsi constitué d’objets réalisés pour des multinationales telles que Nestlé, Alessi ou USM. Aujourd’hui de retour dans le canton de Vaud, Christophe continue son travail en indépendant, mais est désormais aussi un intervenant régulier au sein de l’ECAL.

Marc Dubois, quant à lui, se démarque dans un tout autre domaine. Après son Bachelor en Media & Interaction Design, il décide avec deux de ses camarades diplômés de la même section, Simon de Diesbach et Laura Perrenoud, d’ouvrir un studio d’Interaction Design qu’ils ont nommés fragment.in. Leur installation la plus connue est celle d'un concerto constitué de 24 ordinateurs, mais ils ont également réalisé de nombreuses autres œuvres. Par exemple, pour représenter le canton de Vaud au Swiss Pier 17 (exposition du savoir-faire suisse en matière de technologie à San Francisco), ils ont créé un chapeau qui pose des questions aux visiteurs. Et un peu moins loin, il est possible d’admirer leur travail à la gare de Zurich dans une installation autour de la poupée, The Guard, dans un monde de réalité augmentée qui invite les passants à découvrir son identité. Ils ont su tirer profit de leurs formations afin de devenir des acteurs principaux de la scène artistique et être ainsi récompensés par le Prix de la Ville de Renens en 2013. Et à côté de fragment.in, Marc intervient également à l’ECAL.

Il n’y a donc pas de soucis à se faire quant à l’avenir de l’art contemporain et du design suisses, qui se trouvent bien gardés au sein des hautes écoles telles l’ECAL et la HEAD.

A vos agendas, prêts, notez!

Pour celles et ceux qui souhaitent commencer une formation à l’ECAL, les dates limites d’inscriptions sont le 7 MARS 2017 pour l’Année Propédeutique, le 27 avril 2017 pour les Bachelors, et le 7 avril 2017 pour les Masters.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.