X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Campus
Fécule 2016 - Sorry we're closed



Du 25 avril au 12 mai a lieu à la Grange de Dorigny le Fécule, le festival des cultures universitaires, qui s'étend cette année sur presque trois semaines. L'affiche est variée ; avec essentiellement des artistes amateurs, le festival accueille également des projets universitaires. L'auditoire s'est rendu à l'ouverture du Fécule pour la pièce Sorry, we're closed.

La troupe des Black Sheep s'était déjà produite l'année passée au Fécule avec The Forest of Athens ; cette année elle revient avec Sorry we're closed, pièce composée de trois sketches autour du thème de la faillite. Le premier fragment, intitulé Buttercup, parle d'un couple de paysans au bord de la ruine, qui voit leur cheval accoucher d'une licorne… Le deuxième parle du Montague Hotel, dont la gestion va très vite aller de mal en pis, notamment avec l’arrivée d'un client se nommant Vincent Capulet... Quant au troisième, il met en scène un taxidermiste fou, qui par pur caprice, assassine tour à tour les assistants qu'il embauche, avec la complicité stoïque de son épouse…

On aurait pu espérer que de tels sujets servent de base à une réflexion sociale mais ce n'est pas le cas ; s'il y a quelques idées à peine développées ça et là, l'essentiel de l'action est absurde et loufoque. Aussi, bien que les scènes se succèdent logiquement, elles souffraient d'une absence d'inscription dans un cadre plus général et construit, c'est dommage.

Les jeunes acteurs sont plutôt à l'aise sur les planches, mais l'action manque parfois de rythme et de fluidité, et le spectateur ne peut se laisser emporter par la dynamique scénique. Aussi, les effets comiques sont pour beaucoup obtenus grâce aux accessoires, et si ceux-ci donnent plus de vie et de réalité à l'ensemble, ils permettent aussi parfois de masquer un certain vide textuel ou théâtral.

On se sera quand même amusé avec Sorry, we're closed, qui ne manque pas de nous surprendre, piqué de son humour anglais, mais la pièce a aussi les défauts de ses qualités ; à vouloir réunir la farce, l'absurde et un décor riche, le tout reste très superficiel et donne l'impression d'un patchwork en cours de travail, où l'absence d'une véritable histoire laisse un peu l'oeuvre sans contenance. Il aurait peut-être fallu se concentrer sur un seul sketch, comme The Montague Hotel, qui avait de quoi être allongé et développé. En somme, il y a des idées, mais elles doivent encore être mieux organisées.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.