X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Campus
Quand tourne la roue des bourses...
…une campagne pour l'harmonisation est lancée! L'UNES (Union des étudiant-e-s de Suisse) vient d'entamer une série d'actions de promotion de son initiative sur les bourses d’études. Le vote est agendé au 14 juin de cette année, et le texte prévoit de mettre fin au traitement différencié selon les cantons. Un grand nombre d'associations estudiantines ont répondu à l'appel et s'engagent en faveur d’une harmonisation du système.


Maxime Mellina, étudiant en master de science politique et membre du comité exécutif de l'Unes. – © Jean-David Knüsel


C'était au hasard qu'il fallait se remettre pour gagner ou non son chocolat, ce mardi 23 mars au stand installé devant l'entrée de l'Unithèque. Le principe, simple, illustre la situation de l'octroi des bourses en Suisse: on fait tourner une roue, sur laquelle sont répartis les écussons de chaque canton. La politique en termes de bourses du canton où pointe finalement le curseur définit le gain, de une, deux… ou aucune sucrerie.

Car actuellement, celle-ci varie beaucoup entre les cantons. Deux étudiants partageant la même situation financière et suivant les mêmes études ne sont pas toujours soutenus de façon équivalente. L'indicateur le plus évident de ces différences est sans doute le montant reçu en moyenne, variant de 4'000 à Neuchâtel, jusqu'à près de 10'000 pour les Vaudois, selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique. Mais le taux d'étudiants soutenus dépendant des critères de sélection appliqués, varie également beaucoup: en 2013, ils étaient par exemple 4% à recevoir une aide dans le canton de Zurich, contre 24% pour les personnes originaires du Valais et des Grisons.

«L'argument qui touche le plus les étudiant-e-s de l'Unil n'est pas forcément la nécessité de garantir financièrement à chacun l'accès à des études. L'image de l'étudiant glandeur qui pourrait travailler en dehors de ses études est très forte et doit être contrée», explique Maxime Mellina, étudiant en master de science politique à l'Université de Lausanne et membre du comité exécutif de l'UNES. «Nous avons choisi de pointer avant-tout l’incohérence du système et ses traitements inéquitables selon les cantons». L'objectif du texte n'est cependant pas de figer un montant qui ne prenne pas en compte les disparités locales du coût de la vie. «Il s'agit simplement d'appliquer les mêmes critères de sélection et de définition de l'aide accordée pour toute la population estudiantine en Suisse», précise-t-il.

C'est de la FAE qu'est venue l'idée de soumettre la question au souverain. Comme beaucoup d'autres associations estudiantines en Suisse, la fédération lausannoise animera ce stand interactif dans plusieurs lieux de formations vaudois, mais aussi des lieux fréquentés par toute la population tels que les grandes voies publiques ou encore les places de marché.

Ainsi, d'ici au 14 juin, on aura encore l'occasion d'entendre et de faire parler des bourses d'études. Et, pour celles et ceux qui sauront se trouver au bon endroit au bon moment, l'occasion de peut-être gagner une, voire deux, de ces très helvétiques friandises.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.