X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Campus
La tradition d'affichage anarchique à l'anthropole n'est plus
Depuis son entrée en vigueur cet été, la nouvelle directive de l'Université de Lausanne concernant l'affichage dans les bâtiments avait bien peu fait parler d'elle. Elle est à présent au coeur des préoccupations de différents protagonistes du campus, le syndicat SUD-EP en tête. La cause: presque toutes les affiches ont été retirées des murs de l'Anthropole mercredi 8 octobre.


La CAP, l'un des rares espaces d'affichage encore autorisés à l'Anthropole.
Mardi 7 octobre, le syndicat SUD-EP menait une nouvelle campagne d'affichage, dénonçant notamment "l'engagement par l'UNIL de stagiaires post-master à 4.50 francs de l'heure". Or, dans le courant de la journée, les murs de l'Anthropole ont été nettoyés des tracts du syndicat. Le lendemain, deuxième campagne d'affichage. Cette fois-ci, c'est l'intégralité des affiches placardées hors des emplacements prévus à cet effet qui ont été retirées, tous organismes et associations confondus.

Autorisé uniquement dans les espaces d'affichage libre

"C'est de la censure", s'indigne Arthur Auderset, porte-parole de SUD-EP. Du côté de l'université, on argue de la mise en vigueur d'une nouvelle directive relative à l'affichage. La directive 5.4 de l'UNIL stipule en effet que "l'affichage n'est autorisé que dans des emplacements dédiés à cet effet". Ce qui n'avait pas été respecté par le syndicat SUD-EP, tout comme par les nombreux organes et associations ayant tapissé les couloirs de leur promotion pour divers événements. Deux poids, deux mesures? "SUD-EP avait inondé plusieurs bâtiments de ses affiches, souligne Jérôme Jourdan, chargé de sécurité pour UniSEP. La nouvelle directive a simplement été appliquée."

Priorité aux associations d'étudiants

La directive en question donne également la priorité aux associations d'étudiants. De plus, elle prévoit que "la Direction de l'UNIL est libre de conclure, de manière discrétionnaire, des accords spécifiques autorisant un affichage […] dans une zone délimitée, pour une durée précisée préalablement et selon des modalités prédéfinies". D'après Martine Ray-Suillot, responsable du service juridique de l'UNIL, ces mesures donnent la possibilité de mettre des espaces d'affichage supplémentaires à disposition des associations sous réserve d'une demande adressée au service des bâtiments de l'université. "SUD-EP pouvait soumettre une demande en ce sens, mais le syndicat ne l'a pas fait" précise-t-elle. Et d'ajouter: "Nous avons eu des discussions avec les différentes associations pour préciser ces nouvelles décisions. Depuis, elles ont pris leur dispositions. Il est surprenant que SUD-EP n'ait pas fait de même."

Reste à savoir si les récentes mesures prises par l'UNIL ne desserviront pas l'accès des étudiants aux informations relatives aux événements organisés sur le campus. Quoi qu'il en soit, le traditionnel affichage débridé et anarchique de l'Anthropole n'est plus. Avec les affiches, c'est un peu l'âme du bâtiment qui s'en est allée.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.